Quels sont les gestes quotidiens pour reduire l’impact sur la pollution ?

Quels sont les gestes quotidiens pour reduire l’impact sur la pollution ?

La course contre la réduction de la pollution de l’environnement prend de l’ampleur. La sauvegarde de la planète devient l’affaire de tout un chacun puisque les industries, les entreprises, l’agriculture et notamment tous les citoyens contribuent aux émissions de polluants. Les décisions des acteurs économiques, des collectivités et les organisations contre la dégradation de l’environnement ne suffisent pas, il faut la part de chacun dans son quotidien.

Comment réduire la pollution en voiture ? 

Sachez que les émissions relatives aux trafics routiers représentent plus de 30 % des émissions de gaz de dioxyde d’azote et de particule. De ce fait, la première chose à faire est de réduire les embouteillages. Pour cela, si vous devez sortir pour un petit trajet, essayer de faire de la marche, c’est également une alternative pour prendre soin de sa santé.

Privilégiez le vélo et les transports en commun. Si vous êtes censé utiliser votre voiture personnelle pour de nombreuses raisons, veillez à son entretien pour qu’elle émette le moins de gaz polluant possible. Que ce soit une voiture à essence ou diesel, vous pouvez toujours améliorer la performance de votre voiture.

Choisissez les carburants les moins polluants, ils peuvent augmenter la performance de la voiture et réduire la pollution. L’entretien d’une voiture est important, faites des contrôles et des entretiens réguliers pour voir ce qu’il faut réparer et les pièces à changer. Faites la vidange en suivant la fréquence recommandée sur le carnet d’entretien.

Il faut savoir quand changer son turbocompresseur, il joue un rôle dans la diminution des gaz polluants. Adoptez une conduite responsable, tournez votre voiture avec une vitesse normale et coupez le moteur quand vous êtes à l’arrêt. C’est aussi une alternative pour diminuer la consommation de carburant, et réaliser un peu d’économie.

Les bons gestes à adopter

À la maison, vous avez beaucoup d’options pour réduire la pollution. Les bonnes habitudes sont essentielles, pourtant ce n’est pas du tout difficile de les réaliser. Pensez à isoler votre logement. Si possible, pendant l’hiver, les feux de bois sont plus recommandés. Éteignez la lumière dans une pièce inoccupée ou lorsque vous la quittez, c’est une solution pour réduire la facture d’électricité et la consommation d’énergies fossiles.

Les produits à base de solvant sont très polluants, comme les peintures à l’huile, l’essence, les pesticides et beaucoup d’autres produits. Leur utilisation peut être parfois inévitable, vous pouvez les utiliser avec soin et n’oubliez pas de les fermer hermétiquement. Si vous devez les jeter, il est conseillé de les mettre à la déchetterie. Les produits recyclés et le tri réduisent la quantité de déchets qui sont destinés à l’incinération. Sachez que l’incinération est la source de pollution atmosphérique. Valorisez les déchets verts, le brûlage des déchets verts à l’air libre n’est pas autorisé. On peut évidemment faire du paillage, du compostage ou du broyage.

Sachez qu’en 2017, les mails envoyés comptent 269 milliards, ce chiffre n’inclut pas les spams. Un mail vaut 19 grammes de gaz carbonique puisqu’Internet demande l’utilisation de serveurs qui fonctionnent à l’énergie. Videz les mails et les messages indésirables. Il est conseillé de se désabonner des newsletters qui ne sont pas vraiment nécessaires pour vous. Mettez en place un logiciel anti-spam pour réduire les messages.

ndjamena-matin