Présentation

Profil

Lundi 4 février 2013 1 04 /02 /Fév /2013 07:20

Mahamoud-Adam-Bechir.png Son Excellence Mahamoud Adam Béchir « jugé et reconnu coupable de corruption passive » par la justice canadienne. Indirectement, bien sûr !

Ce qui implique qu’en principe il devrait-il, au moins, être entendu par la justice tchadienne par cela même que l’affaire canadienne dans laquelle il était impliqué concerne principalement l’Etat tchadien : le pétrole et la représentation diplomatique.

Epinglée par la justice de son pays, la société Griffiths Energy a avoué que pour pouvoir investir dans les gisements pétroliers tchadiens, elle a dû verser un pot-de-vin de 2 millions de dollars à une société de consulting gérée par Nouracham Niam, épouse de M. Mahamoud Adam Béchir alors ambassadeur du Tchad en Amérique.

Telle qu’elle a été montée, l’ « opération », comme l’appelle Mahamoud Adam Béchir lui-même dans sa « version des faits » publiée le 30 janvier 2013 depuis Pretoria, était tout simplement naïve et suicidaire.

La société Griffiths Energy a expliqué aux juges canadiens qu’initialement, elle avait signé un contrat de consulting avec une société écran dénommée « Ambassade de le Tchad LLC », dont l’unique propriétaire était M. Mahamoud Adam Béchir, pour être présentée au Ministre tchadien du pétrole.

C’est suite à une mise en garde de ses avocats qu’elle a dû, sans doute sur les conseils de Monsieur l’ambassadeur, imaginer le montage juridique consistant à se servir de l’épouse pour remettre le bakchich à son Excellence.

La sanction judiciaire a donc été sans appel :Griffiths Energy doit payer une lourde amende de 10,3 millions de dollars pour avoir corrompu un agent public étranger. De surcroît un diplomate censé incarner les valeurs culturelles et morales de son pays auprès des pays hôtes.

Sitôt l’épilogue judiciaire de cette affaire de corruption au sommet ébruité sur internet, Idriss Déby s’est précipité pour prendre un décret rappelant M. Mahamoud Adam Béchir définitivement au Tchad. Il officiait à Pretoria comme ambassadeur du Tchad en Afrique du Sud.

Le Canada et l’Afrique du Sud entretiennent des relations diplomatiques depuis 1939 fondées sur des valeurs communes qui soutiennent la démocratie, la paix, la sécurité et la prospérité, peut-on lire sur le site internet du ministère des affaires internationales canadien.

Le Canada a un haut commissariat à Pretoria et un bureau commercial à Johannesburg.

On comprend bien que, pour le chef de l’Etat, après avoir été humilié par la justice canadienne, il fallait agir vite pour ne pas voir son ex-beau-fils déclaré persona non grata par les autorités sud-africaines.

Ce qui est en revanche moins compréhensible, c’est l’attitude des autorités judiciaires tchadiennes qui, malgré la corruption avérée et non contestée par l’intéressé lui-même, hésitent encore à lancer contre lui des poursuites prévues par la législation en vigueur, en particulier la loi n°004/PR/2000 du 16 février 2000 portant répression des détournements des biens publics, de la corruption, de la concussion, des trafics d’influence et des infractions assimilées.

L’article 14 de ladite loi prévoit une peine d’emprisonnement de deux (2) ans et une amende de deux cent mille (200.000) à cinq millions (5.000.000) de franc à l’encontre de tout « fonctionnaire qui, pour lui même ou pour autrui, sollicite, agrée ou reçoit des offres, […] faire obtenir un avantage quelconque accordé par l’autorité publique ou par un organisme placé sous contrôle de l’autorité publique, des marchés ou autres bénéfices résultant des conventions conclues avec l’autorité publique, abusant ainsi de l’influence réelle ou supposée que lui donne sa qualité … ».

D’autres textes internationaux ratifiés par le Tchad permettent l’ouverture d’une information contre Mahamoud Adam Béchir et son épouse. Une occasion que devraient saisir les autorités pour redorer l’image ternie de ce pays considéré depuis une dizaine d’années comme l’une des trois nations les plus corrompues au monde.

Mais quel juge au Tchad aura assez de couilles pour convoquer l’ex-beau-fils du chef de l’Etat ? Les proches de Déby bénéficient d’une immunité de fait contre toute poursuite judiciaire « quoi qu’ils aient fait ». L’opprobre judiciaire est réservée aux autres : Mahamat Saleh Annadif, Mahamat Zène Bada, Ahmadaye Al-Hassane, Mahamat Abdoulaye, Annour Djibrine, Haroun Kabadi, Mbailemdana, etc.

S’il est vrai que parmi ceux-là seuls Zène Bada et Annour Djibrine ont été condamnés,  il ne reste pas moins vrai que les autres ont perdu toute crédibilité aux yeux de la population par le fait même qu’ils ont été remis en liberté sur ordre de Déby sans être jugés. Ni coupables, ni innocents. Drôle de justice !

Mais encore plus drôles sont les aboiements de Mahamoud Adam Béchir qui, dans sa « version des faits », demande à Idriss Déby de se transformer en justicier pour le venger en infligeant à Griffiths Energy...Lire la suite sur Tchadoscopie.

Par Ndouné - Publié dans : Lu pour vous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article

English - العربية

Suivre @Ndoune sur Twitter

 

Articles récents

  • L’Afrique est plus riche qu’on le croit
    L'Afrique souffre d’une carence aigue de données statistiques. Le Nigeria a presque doublé la taille de son économie du jour au lendemain - à la hauteur de 89 % - dépassant l'Afrique du Sud pour devenir la plus grande économie de l’Afrique et la 26ème plus grande au monde. Celle qui a été considérée comme une économie de 270...
  • La critique du pouvoir est-elle possible en Afrique?
    En Afrique, c’est bien connu, les hommes politiques ne supportent pas la critique. Mais ne sont-ils pas à l’image des sociétés africaines elles-mêmes dans lesquelles les us et coutumes, les croyances, les traditions, le système social, etc. font l’objet de la part du corps social d’un respect absolu et d’une obéissance...
  • Le silence de l'Afrique face aux enjeux internationaux
     L'Afrique au silence Pourquoi l'Afrique est silencieuse face aux enjeux considérables dont elle est l'objet ? Il est évident que l'Unité Africaine, OUA, instituée par les pères de l'indépendance Africaine en 1963, s'est retrouvée en  « 50 Afriques »  comme disait un...
  • Vidéo - Sommet UE-Afrique 2014 : manifestation de la diaspora tchadienne de France et de Belgique
      Vidéo de la manifestation des patriotes de la diaspora tchadienne de France et de Belgique contre la présence du dictateur tchadien au sommet Europe-Afrique du 02 avril 2014. Le 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique ont...
  • Pourquoi ne pas aider la liberté plutôt que des autocrates ?
    Les occidentaux qui compatissent avec les ukrainiens pourraient être surpris d'apprendre que le gouvernement américain soutient des autocrates soutenus par la Russie, contre l'opposition, dans d'autres pays qui faisaient autrefois partie de l'Union soviétique. Un bon exemple est le Tadjikistan, fief du...
  • Tchad - Appel de la Jeunesse Ardachi pour le changement
    L’APPEL DE LA JEUNESSE ARDACHI    La situation que connait le Tchad, après plus deux décennies de gestion catastrophique du pouvoir MPS, interpelle tous les Tchadiens. La pire de chose est de rester indifférent au délitement de la société Tchadienne par des gens qui, au vu de leurs actions quotidiennes,...
  • Manifestation de la diaspora tchadienne d’Europe devant le parlement européen
    Message du comité d'organisation   Comme annoncé dans les précédents communiqués, pour l’appel à manifester à Bruxelles, le jour 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique, ont manifesté activement devant le parlement européen, pour montrer...
  • Comment l'économie de développement a laissé tomber les pauvres
    Il y a plus d'une décennie, le livre de William Easterly, « la recherche insaisissable de la croissance » (The Elusive Quest for Growth), créait un certain émoi au sein des économistes. Ancien économiste à la Banque mondiale, Easterly a soutenu que pratiquement aucune des solutions à la mode au problème de...
  • Pauvre France, pour une Afrique riche dirigée par des dictateurs
    Les dirigeants des grandes puissances de ce monde moderne, qu’ils soient de gauche ou de droite, des démocrates ou républicains, ils ont tous un dénominateur commun celui du soutien aux dictateurs sanguinaires africains. Après 50 ans d’indépendance, l’Afrique francophone sous perfusion occidentale (France) n’est jamais indépendante....
  • Tchad - N’Djamena : « vitrine africaine »…de l’insécurité !
    Notre pays le Tchad, et plus particulièrement la capitale N’Djamena, est devenu le terrain de brigands de tous genres. Agressions corporelles, vols de voitures et de motos, cambriolages, braquages divers avec parfois mort d’homme : un bilan bien sombre ! Les habitants de la capitale vivent avec la peur dans le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés