Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International

Le site Ndouné | Toute l’actualité en temps réel

Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International

Tchad – Mali : le président tchadien dans la tourmente après la tragédie ayant frappé le contingent tchadien au nord de Kidal

com

soldats-tchadiens--ici-le-5-janvier-dernier--ont-rejoint-l-.jpgNous persistons et signons sur l’authenticité de l’information que nous avons publiée le samedi 09 février 2013 à propos  des 24 soldats du contingent tchadien tués ainsi que  des 11 blessés.

A cet effet, nous défions le gouvernement tchadien d’apporter le moindre démenti sur cet événement dramatique.

Loin de nous l’idée de nous réjouir du drame de ces tchadiens tombés sur le sol malien, bien loin de cela, nous nous sommes limités à informer nos lecteurs en nous émouvant sur la censure de ce désastre.

Les familles de ces malheureuses victimes doivent savoir ce qu’il est advenu de leurs proches au Mali.

Nous avons par-dessus tout le devoir d’interpeler le gouvernement tchadien sur le cas de ces militaires (dont les noms cités ci-après) du contingent tchadien au Mali, absents à l’appel depuis l’embuscade du mardi 5 février 2013 au nord de la localité de Kidal.

Il s’agit de :

  -   Colonel Hachim Mahamat

  -   Commandant Ahmat Souleymane

  -   Lieutenant Hadjaro Brahim

Selon nos dernières informations, le président tchadien est très tourmenté depuis cet événement, et subit par ailleurs la pression de son entourage proche qui n’en finit pas de solliciter le retrait rapide du contingent tchadien déployé au Mali car, à leur sens, celui-ci sert tout simplement de bouclier aux troupes françaises dans le cadre de l’opération Serval.

 Il es donc clair que l’engagement des soldats tchadiens devient un vrai casse-tête pour Deby qui, cherchant à satisfaire Hollande, s’est retrouvé pris au piège du bourbier malien dont l’autre conséquence est constituée par la menace de représailles du groupe islamiste Boko Haram, actif au Nord du Nigeria. 

Boko Haram qu’il avait soutenu en sourdine il n’y a pas longtemps, en matériel de guerre à travers le corridor des narcotrafiquants dans le nord du Mali.

Affaire à suivre…

Par D.L  | Ndjamena-matin

Print
Repost

Commenter cet article