Présentation

Profil

Lundi 31 octobre 2011 1 31 /10 /Oct /2011 01:21

Deby_a_Moussoro_menace_son_armee_le_22.10.11.png  Au Tchad, et plus précisément dans le dernier carré des fidèles du tyran, la phobie d’un coup d’Etat plane, et est fortement perceptible au dessus de la tête d’Idriss Deby Itno qui est rentré en catastrophe de Moussoro le 23 Octobre dernier, rappelé dare dare au Palais Rose par ses services de sécurité qui, selon des sources très proches des milieux Zaghawa, auraient fait avorter in extremis un putsch. Une tentative de renversement du tyran  dont les noms des conjurés relèvent pour l’heure du secret défense. En tout cas, dans la nuit de vendredi à samedi dernier, une panique générale s'était emparée du palais présidentiel.  Et, selon un officier des forces de sécurité proche de Deby,  Ce n’était rien d’autre qu’une tentative de  coup d'État armé de plus, déjoué pendant sa phase  de préparation.

 

Le coup de force aurait-il été fomenté par un des neveux du sultan-président ? Est-ce une suite de l’assassinat de son neveu Zakaria  - dont les assassins, dit-on avec insistance, ne seraient autres que son propre fils et un autre de ses neveux ? Serait-ce en réaction à cette folle nouvelle selon laquelle le feu Zakaria Timane Deby,  le plus enragé dans le bras de fer opposant son père - l’ex sultan Timane Deby - et  son oncle de président, était en contact permanent avec certains responsables de la rébellion armée tchadienne, et même de ceux de la rébellion soudanaise, le MJE ?  Le black out demeure total.

Mais les derniers événements sont assez éloquents : La  décision du Sultan président de purger sa milice, accompagnée de celle de confier la garde du palais présidentiel à ses propres fils et neveux conformément à un récent décret présidentiel sont clairs.

En tout cas, le climat au niveau des plus hautes instances militaires est surchauffé. Surtout après la manœuvre avortée d’Idriss Deby qui tendait à récupérer les derniers transfuges de la Résistance qui étaient revenus au Tchad, et attendaient d’être réintégrés dans son Armée avec une recomposition de leurs carrières.

 Mais, suprême maladresse : Pour convaincre les combattants de la Résistance, DEBY avait plutôt choisi d’envoyer comme négociateur, un jeune et pas très intelligent « général de brigade », du côté d’Amjarass pour réunir les ex combattants du RFC, et autres de la Résistance.

Au terme d’un entretien qui aura duré moins de trente minutes, l’émissaire de DEBY leur a fait savoir que le sultan consentait de les réintégrer dans leurs anciens corps respectifs au sein des forces de défenses avec leurs anciens grades, sans la moindre autre compensation.

 Évidemment, les anciens combattants de la liberté ont rejeté sans ambigüité cette proposition indécente et se sont rapidement dispersés en proie à une froide fureur.

Est-ce donc des suites de cet échec que le despote aurait décidé de taper une fois pour toutes un violent coup de pied dans la fourmilière de sa propre armée dont le caractère pléthorique est un cas unique au monde ?

La fameuse tentative de coup de force n’aurait-elle pas pu venir du côté de ces milliers d’officiers assimilés – on parle  de près de 4700 -  dont il a décidé de se débarrasser de but en blanc ? Ou tout simplement du côté d’Am-Djarass où  – ce n’est pas un secret – il n’est plus en odeur de sainteté auprès de ses propres frères, cousins et neveux?

La suite, dans les jours qui vont suivre.

Par D.L | Ndjamena-matin


Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

English - العربية

Suivre @Ndoune sur Twitter

 

Articles récents

  • La critique du pouvoir est-elle possible en Afrique?
    En Afrique, c’est bien connu, les hommes politiques ne supportent pas la critique. Mais ne sont-ils pas à l’image des sociétés africaines elles-mêmes dans lesquelles les us et coutumes, les croyances, les traditions, le système social, etc. font l’objet de la part du corps social d’un respect absolu et d’une obéissance...
  • Le silence de l'Afrique face aux enjeux internationaux
     L'Afrique au silence Pourquoi l'Afrique est silencieuse face aux enjeux considérables dont elle est l'objet ? Il est évident que l'Unité Africaine, OUA, instituée par les pères de l'indépendance Africaine en 1963, s'est retrouvée en  « 50 Afriques »  comme disait un...
  • Vidéo - Sommet UE-Afrique 2014 : manifestation de la diaspora tchadienne de France et de Belgique
      Vidéo de la manifestation des patriotes de la diaspora tchadienne de France et de Belgique contre la présence du dictateur tchadien au sommet Europe-Afrique du 02 avril 2014. Le 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique ont...
  • Pourquoi ne pas aider la liberté plutôt que des autocrates ?
    Les occidentaux qui compatissent avec les ukrainiens pourraient être surpris d'apprendre que le gouvernement américain soutient des autocrates soutenus par la Russie, contre l'opposition, dans d'autres pays qui faisaient autrefois partie de l'Union soviétique. Un bon exemple est le Tadjikistan, fief du...
  • Tchad - Appel de la Jeunesse Ardachi pour le changement
    L’APPEL DE LA JEUNESSE ARDACHI    La situation que connait le Tchad, après plus deux décennies de gestion catastrophique du pouvoir MPS, interpelle tous les Tchadiens. La pire de chose est de rester indifférent au délitement de la société Tchadienne par des gens qui, au vu de leurs actions quotidiennes,...
  • Manifestation de la diaspora tchadienne d’Europe devant le parlement européen
    Message du comité d'organisation   Comme annoncé dans les précédents communiqués, pour l’appel à manifester à Bruxelles, le jour 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique, ont manifesté activement devant le parlement européen, pour montrer...
  • Comment l'économie de développement a laissé tomber les pauvres
    Il y a plus d'une décennie, le livre de William Easterly, « la recherche insaisissable de la croissance » (The Elusive Quest for Growth), créait un certain émoi au sein des économistes. Ancien économiste à la Banque mondiale, Easterly a soutenu que pratiquement aucune des solutions à la mode au problème de...
  • Pauvre France, pour une Afrique riche dirigée par des dictateurs
    Les dirigeants des grandes puissances de ce monde moderne, qu’ils soient de gauche ou de droite, des démocrates ou républicains, ils ont tous un dénominateur commun celui du soutien aux dictateurs sanguinaires africains. Après 50 ans d’indépendance, l’Afrique francophone sous perfusion occidentale (France) n’est jamais indépendante....
  • Tchad - N’Djamena : « vitrine africaine »…de l’insécurité !
    Notre pays le Tchad, et plus particulièrement la capitale N’Djamena, est devenu le terrain de brigands de tous genres. Agressions corporelles, vols de voitures et de motos, cambriolages, braquages divers avec parfois mort d’homme : un bilan bien sombre ! Les habitants de la capitale vivent avec la peur dans le...
  • Quand l'aide est contestée même dans les situations d'urgence
    L'aide fonctionne-t-elle dans les situations d'urgence ? La réponse à cette question, semble-t-il, ne dépend plus de la compassion, mais plutôt du débat en cours sur l'efficacité - ou son manque - de l'aide étrangère. Il y a deux camps puristes. D'une part, il y a ceux qui croient fermement que cela...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés