Présentation

Profil

Jeudi 3 novembre 2011 4 03 /11 /Nov /2011 00:19

Armee_de_Deby_a_Moussoro_le_22.10.11-png Le général d’armée – Sultan et Président de la république du Tchad est dans tous ses états : son hypertension artérielle et son diabète le stressent. Les grèves répétitives et multiples dans tout le pays l’épuisent. Sans oublier, comme si tout cela ne suffisait pas,  ses fils et neveux à couteaux tirés entre eux qui l’essoufflent. Il faut le dire, le despote n’a vraiment pas la pêche ces derniers, tant il réalise que tout est contre lui. De là à ce que le pouvoir lui échappe, certains ne lui prédisent pas un futur proche reluisant. Pour conjurer tous ces revers, il est en train de se chercher de nouveaux soutiens tribalo militaires. Mais à quel prix ?

La nouvelle a circulé de bouche à oreille, et s’est répandue dans certains milieux proches du régime à N’djamena – et encore plus vite au sein des militaires Tchadiens – à la vitesse grand V.

Il se dit en effet que depuis le 30 Octobre dernier, une grande réunion  - un véritable conclave – se tient du côté de Derdoba (village natal de Deby), non loin d’Amdjaress où ont été invités les  plus grands dignitaires traditionnels, militaires et administratifs des communautés Zaghawa de Biltine et les Bidéyates (Bilia et Borogate) d’Ennedi. En un mot les Béri.

Les motivations de cette méga rencontre sont simples, mais effrayantes : sans entrer dans les détails sociologiques, on peut dire que cette fraternité n’est pas liée par le sang, les mariages et quantités de traits d’union séculaires ont tout simplement été ameutés par Idriss Deby ITNO en personne.  Alors qu’ils siègent depuis quatre jours, Deby est arrivé par hélicoptère sur les lieux de la réunion dans la soirée du mardi  03 novembre, et leur a dit en termes clairs et nets qu’il a besoin de leur soutien absolu pour faire face à des menaces contre son pouvoir qui disent de plus en plus leur nom.

En retour, ses invités lui ont servi un chapelet de doléances constituant en fait le prix à payer. Et qu’exigent les Béri ? Pas grand-chose : 20 nominations au grade de général, 28 colonels, 300 d’officiers supérieurs  –   c’est à dire des chefs de bataillons et lieutenant-colonels –  et, cerise sur le gâteau, un pactole de un milliard et demi de FCFA en guise d’indemnisation pour tous les morts et blessés Béri tombés sur les champs de bataille depuis qu’ils se battent pour son régime.

Le Sultan en a avalé de travers, mais sans la moindre expression d’émotion, il a mis la feuille dans sa poche,  a levé la séance,  et est reparti à N’djamena par les airs, leur promettant de donner une réponse à leurs sollicitation au plus vite.

Mais il faut dire tout de même que cette exigence des communautés Béri tombe plutôt mal en ce moment où DEBY vient de décider – en le clamant haut  et fort – d’en finir avec les grades fantaisistes, ainsi que les promotions imméritées et ridicules qui réduisent l’Armée Tchadienne au rang de véritable milice.

Va-t-il alors tordre le cou à sa résolution  de « nettoyer »  son armée en se pliant aux exigences de cette plate forme d’intérêts tribalo militaires ?

Il est difficile de le dire dans la mesure où, au même moment,  le problème de ses autres frères – ceux du MJE du soudan – le met pratiquement sur les dents.

En effet, une commission officieuse et souterraine dotée de supers  moyens financiers et logistiques s’active-  de l’intérieur du Tchad -  à soutenir les difficultés des combattants du MJE. C’est ainsi que des convois de carburant, de munitions et même d’armes traversent régulièrement la frontière Nord-Ouest Tchado Soudanaise, à partir de Bahaï pour être réceptionnés de l’autre côté par les hommes de Khalil Ibrahim. Il va sans dire qu’Idriss DEBY ne peut ne pas être au courant. Mais depuis la paix conclue entre le Tchad et le Soudan, DEBY est censé ne plus apporter le moindre soutien aux miliciens du MJE commandés  par Khalil Ibrahim, son cousin Zaghawa du Soudan.

Cependant, certaines langues – parmi les gens de l’entourage direct du tyran – disent sous cape que DEBY n’a jamais cessé de murmurer en privé « qu’Omar el Béchir n’est  pas clair, et qu’il ne faut jamais lui faire confiance »

Est-ce pour cette raison que son régime offre un soutien sournois mais déterminant au MJE ? La réponse coule de source.

 Une chose est en tout cas certaine – et Deby n’a jamais eu froid aux yeux de le dire en privé – les militaires Tchadiens ne recevront jamais son ordre de s’attaquer aux hommes du MJE. C’est tout dire.

Quoi qu’il en soit, le Président – Sultan – général  broie du noir à n’en pas finir ces derniers temps. C’est pour cela qu’il se cherche des soutiens. Et il sait qu’il y  a forcément un prix à payer.

Mais c’est connu : Idriss Deby est un mauvais payeur, et les Béri n’attendront pas indéfiniment leurs 20 généraux !

 

Par D.D | Ndjamena-matin

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • Idriss Deby engage la guerre contre le nord du Tchad !
    On le sait : Idriss Deby a fait un passage-éclair au nord du Tchad, mercredi dernier 13 août. En marge des criminelles instructions qu’il y avait données à sa soldatesque consistant à arrêter et tuer tout orpailleur vu à bord d’un véhicule 4x4, Il avait, par ailleurs, au cours de la soirée de cette journée, rencontré et discuté...
  • Tchad | Passage de Deby à Faya • La situation s’envenime : des morts et de nouvelles désertions !
    Quand la nouvelle a fusé que le Sultan Président était en train de se rendre à Faya pour,  pense-t-on, apaiser les tensions, beaucoup avaient pensé que c’est le dialogue et l’apaisement des passions qui allaient être au menu de la descente présidentielle. Que non ! Dès que le dictateur est descendu de son avion,...
  • Conséquence des affrontements dans le Tibesti : Brouille dans la famille présidentielle et désertion en masse dans la Garde Présidentielle !
    Décidément, les durs affrontements dans le Tibesti sont en train de produire de dramatiques effets induits : Avant-hier, mardi 12 août,  sept véhicules armés 4x4 bondés d’éléments de la Garde Présidentielle ont traversé la frontière soudanaise en passant par Moito – à mi-chemin entre N’Djamena et Ati -  aux alentours...
  • Tchad • Meurtres en masse, rapines, villages brulés, climat de terreur : L’Armée de Deby massacre des orpailleurs tchadiens dans le Tibesti
    Depuis plus d’une semaine, de violents affrontements armés enflamment la région du Tibesti et installent une indicible inquiétude calcinant une zone allant de la lisière de la frontière Tchado-Nigérienne à la quasi-totalité de la région du Tibesti. On y voit des militaires de l’armée tchadienne traquer et tuer sans vergogne des...
  • Décryptage • La visite de Hollande au Tchad : les enjeux
    François Hollande a débarqué  le 18 juillet 2014 au Tchad en pleine nuit – pour repartir le lendemain matin – sans même avoir visité N’Djamena. Il était venu avant tout, on l’a vu, pour installer Idriss Deby Itno dans sa fonction de « shérif »  contre le terrorisme en Afrique, mais après son départ, on réalise...
  • Baccalauréat au Tchad : la médiocrité perdure
    Au-delà des tonotruants travaux pharaoniques face auxquels l’homme de passage au Tchad – et particulièrement à N’Djamena pourait s’extasier – et qui donnent la fausse impression que le Tchad avance, il est un secteur qui maintient ce pays au bas du tableau des états les moins alphabétisés du continent, sinon du monde :...
  • Arrêt sur images • Tchad : La canne-fétiche de Deby pour la survie du fauteuil présidentiel !
    Depuis l’assaut raté des rebelles tchadiens en février 2008 qui les avait mené jusque devant le portail du palais présidentiel,– et qui avait failli culbuter le régime MPS en quelques heures – Idriss Deby avait compris qu’il était vulnérable et qu’il lui fallait absolument se protéger à tout prix. Il n’a pas fait moins que de se...
  • Sommet États-Unis/Afrique : la diaspora tchadienne organise un sit-in devant la Maison Blanche
    Protestation des Tchadiens devant la Maison Blanche - Le 05 Août 2014 de 09h à 17h. Barack Obama, le président des États-Unis d’Amérique a invité les chefs d'État et de gouvernement du continent à prendre part à un sommet États-Unis-Afrique les 5 et 6 Août prochains à Washington. Le dictateur...
  • Tchad : A quoi sert le pétrole ?
    Comme la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne producteurs de pétrole, le Tchad est à son tour frappé par la malédiction du pétrole. Devenu l’objet de convoitise des colosses exportateurs pétroliers, le pétrole du Tchad a été pendant longtemps jalousement gardé par les dirigeants politiques du pays depuis l’indépendance. Le...
  • Hollande à Ndjamena : Cynisme impérial
    Le cynisme affiché pendant la récente visite du président français à son homologue  tchadien assoit et justifie l'iniquité et la tyrannie que ce dernier exerce sur son peuple. Des impératifs de sécurité justifient parait-il la démarche de la diplomatie française, d’inspiration socialiste qui hier jurait avant de prendre le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés