Présentation

Profil

Jeudi 3 novembre 2011 4 03 /11 /Nov /2011 00:19

Armee_de_Deby_a_Moussoro_le_22.10.11-png Le général d’armée – Sultan et Président de la république du Tchad est dans tous ses états : son hypertension artérielle et son diabète le stressent. Les grèves répétitives et multiples dans tout le pays l’épuisent. Sans oublier, comme si tout cela ne suffisait pas,  ses fils et neveux à couteaux tirés entre eux qui l’essoufflent. Il faut le dire, le despote n’a vraiment pas la pêche ces derniers, tant il réalise que tout est contre lui. De là à ce que le pouvoir lui échappe, certains ne lui prédisent pas un futur proche reluisant. Pour conjurer tous ces revers, il est en train de se chercher de nouveaux soutiens tribalo militaires. Mais à quel prix ?

La nouvelle a circulé de bouche à oreille, et s’est répandue dans certains milieux proches du régime à N’djamena – et encore plus vite au sein des militaires Tchadiens – à la vitesse grand V.

Il se dit en effet que depuis le 30 Octobre dernier, une grande réunion  - un véritable conclave – se tient du côté de Derdoba (village natal de Deby), non loin d’Amdjaress où ont été invités les  plus grands dignitaires traditionnels, militaires et administratifs des communautés Zaghawa de Biltine et les Bidéyates (Bilia et Borogate) d’Ennedi. En un mot les Béri.

Les motivations de cette méga rencontre sont simples, mais effrayantes : sans entrer dans les détails sociologiques, on peut dire que cette fraternité n’est pas liée par le sang, les mariages et quantités de traits d’union séculaires ont tout simplement été ameutés par Idriss Deby ITNO en personne.  Alors qu’ils siègent depuis quatre jours, Deby est arrivé par hélicoptère sur les lieux de la réunion dans la soirée du mardi  03 novembre, et leur a dit en termes clairs et nets qu’il a besoin de leur soutien absolu pour faire face à des menaces contre son pouvoir qui disent de plus en plus leur nom.

En retour, ses invités lui ont servi un chapelet de doléances constituant en fait le prix à payer. Et qu’exigent les Béri ? Pas grand-chose : 20 nominations au grade de général, 28 colonels, 300 d’officiers supérieurs  –   c’est à dire des chefs de bataillons et lieutenant-colonels –  et, cerise sur le gâteau, un pactole de un milliard et demi de FCFA en guise d’indemnisation pour tous les morts et blessés Béri tombés sur les champs de bataille depuis qu’ils se battent pour son régime.

Le Sultan en a avalé de travers, mais sans la moindre expression d’émotion, il a mis la feuille dans sa poche,  a levé la séance,  et est reparti à N’djamena par les airs, leur promettant de donner une réponse à leurs sollicitation au plus vite.

Mais il faut dire tout de même que cette exigence des communautés Béri tombe plutôt mal en ce moment où DEBY vient de décider – en le clamant haut  et fort – d’en finir avec les grades fantaisistes, ainsi que les promotions imméritées et ridicules qui réduisent l’Armée Tchadienne au rang de véritable milice.

Va-t-il alors tordre le cou à sa résolution  de « nettoyer »  son armée en se pliant aux exigences de cette plate forme d’intérêts tribalo militaires ?

Il est difficile de le dire dans la mesure où, au même moment,  le problème de ses autres frères – ceux du MJE du soudan – le met pratiquement sur les dents.

En effet, une commission officieuse et souterraine dotée de supers  moyens financiers et logistiques s’active-  de l’intérieur du Tchad -  à soutenir les difficultés des combattants du MJE. C’est ainsi que des convois de carburant, de munitions et même d’armes traversent régulièrement la frontière Nord-Ouest Tchado Soudanaise, à partir de Bahaï pour être réceptionnés de l’autre côté par les hommes de Khalil Ibrahim. Il va sans dire qu’Idriss DEBY ne peut ne pas être au courant. Mais depuis la paix conclue entre le Tchad et le Soudan, DEBY est censé ne plus apporter le moindre soutien aux miliciens du MJE commandés  par Khalil Ibrahim, son cousin Zaghawa du Soudan.

Cependant, certaines langues – parmi les gens de l’entourage direct du tyran – disent sous cape que DEBY n’a jamais cessé de murmurer en privé « qu’Omar el Béchir n’est  pas clair, et qu’il ne faut jamais lui faire confiance »

Est-ce pour cette raison que son régime offre un soutien sournois mais déterminant au MJE ? La réponse coule de source.

 Une chose est en tout cas certaine – et Deby n’a jamais eu froid aux yeux de le dire en privé – les militaires Tchadiens ne recevront jamais son ordre de s’attaquer aux hommes du MJE. C’est tout dire.

Quoi qu’il en soit, le Président – Sultan – général  broie du noir à n’en pas finir ces derniers temps. C’est pour cela qu’il se cherche des soutiens. Et il sait qu’il y  a forcément un prix à payer.

Mais c’est connu : Idriss Deby est un mauvais payeur, et les Béri n’attendront pas indéfiniment leurs 20 généraux !

 

Par D.D | Ndjamena-matin

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

English - العربية

Suivre @Ndoune sur Twitter

 

Articles récents

  • L’Afrique est plus riche qu’on le croit
    L'Afrique souffre d’une carence aigue de données statistiques. Le Nigeria a presque doublé la taille de son économie du jour au lendemain - à la hauteur de 89 % - dépassant l'Afrique du Sud pour devenir la plus grande économie de l’Afrique et la 26ème plus grande au monde. Celle qui a été considérée comme une économie de 270...
  • La critique du pouvoir est-elle possible en Afrique?
    En Afrique, c’est bien connu, les hommes politiques ne supportent pas la critique. Mais ne sont-ils pas à l’image des sociétés africaines elles-mêmes dans lesquelles les us et coutumes, les croyances, les traditions, le système social, etc. font l’objet de la part du corps social d’un respect absolu et d’une obéissance...
  • Le silence de l'Afrique face aux enjeux internationaux
     L'Afrique au silence Pourquoi l'Afrique est silencieuse face aux enjeux considérables dont elle est l'objet ? Il est évident que l'Unité Africaine, OUA, instituée par les pères de l'indépendance Africaine en 1963, s'est retrouvée en  « 50 Afriques »  comme disait un...
  • Vidéo - Sommet UE-Afrique 2014 : manifestation de la diaspora tchadienne de France et de Belgique
      Vidéo de la manifestation des patriotes de la diaspora tchadienne de France et de Belgique contre la présence du dictateur tchadien au sommet Europe-Afrique du 02 avril 2014. Le 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique ont...
  • Pourquoi ne pas aider la liberté plutôt que des autocrates ?
    Les occidentaux qui compatissent avec les ukrainiens pourraient être surpris d'apprendre que le gouvernement américain soutient des autocrates soutenus par la Russie, contre l'opposition, dans d'autres pays qui faisaient autrefois partie de l'Union soviétique. Un bon exemple est le Tadjikistan, fief du...
  • Tchad - Appel de la Jeunesse Ardachi pour le changement
    L’APPEL DE LA JEUNESSE ARDACHI    La situation que connait le Tchad, après plus deux décennies de gestion catastrophique du pouvoir MPS, interpelle tous les Tchadiens. La pire de chose est de rester indifférent au délitement de la société Tchadienne par des gens qui, au vu de leurs actions quotidiennes,...
  • Manifestation de la diaspora tchadienne d’Europe devant le parlement européen
    Message du comité d'organisation   Comme annoncé dans les précédents communiqués, pour l’appel à manifester à Bruxelles, le jour 2 avril 2014, au sommet Europe-Afrique les patriotes de la Diaspora Tchadienne de France et ceux de la Belgique, ont manifesté activement devant le parlement européen, pour montrer...
  • Comment l'économie de développement a laissé tomber les pauvres
    Il y a plus d'une décennie, le livre de William Easterly, « la recherche insaisissable de la croissance » (The Elusive Quest for Growth), créait un certain émoi au sein des économistes. Ancien économiste à la Banque mondiale, Easterly a soutenu que pratiquement aucune des solutions à la mode au problème de...
  • Pauvre France, pour une Afrique riche dirigée par des dictateurs
    Les dirigeants des grandes puissances de ce monde moderne, qu’ils soient de gauche ou de droite, des démocrates ou républicains, ils ont tous un dénominateur commun celui du soutien aux dictateurs sanguinaires africains. Après 50 ans d’indépendance, l’Afrique francophone sous perfusion occidentale (France) n’est jamais indépendante....
  • Tchad - N’Djamena : « vitrine africaine »…de l’insécurité !
    Notre pays le Tchad, et plus particulièrement la capitale N’Djamena, est devenu le terrain de brigands de tous genres. Agressions corporelles, vols de voitures et de motos, cambriolages, braquages divers avec parfois mort d’homme : un bilan bien sombre ! Les habitants de la capitale vivent avec la peur dans le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés