Présentation

Profil

Vendredi 4 mai 2012 5 04 /05 /Mai /2012 16:52

armoiries du Tchad A partir d’analyses objectives relatives à la diplomatie tchadienne, sur la base des informations des diplomates tchadiens et des observations réelles du fonctionnement de nos représentations diplomatiques en général, et plus spécifiquement celui de certaines de nos Missions permanentes, il ne fait l’ombre d’aucun doute que la diplomatie tchadienne est gravementmalade à l’image comme diront certains de la gestion du Tchad par le régime MPS. Malade d’une légitimité contestée de ses dirigeants, grands détourneurs et pilleurs des biens publics, malade de la façon dont elle est conduite dans la méthode, la démarche et l’action, malade d’une vision sérieuse et crédible qui redonne au Tchad sa place dans le concert des nations. Des observateurs avertis et des amis du Tchad avaient également tiré la sonnette d'alarme sur la méthode et les gesticulations diplomatiques de certains dirigeants de la diplomatie tchadienne qui relevaient beaucoup plus du folklore que de l’analyse et de l’action mûrement réfléchie. Autistes et cupides, certains dirigeants de la diplomatie tchadienne se trompent d’époque et font de la résistance passive à tout ce qui qu'ils estiment contraire à leurs intérêts personnels. De ce point de vue, il est évident que  la diplomatie tchadienne ne peut continuer à espérer de nouvelles réalisations ou meilleurs résultats en gardant les mêmes visions, objectifs et principes d’action ; il est nécessaire qu’elle se réforme. Ce serait de la folie que de s’attendre à un résultat différent en continuant à faire la même chose.

Que faire donc pour sauver d'urgence une diplomatie tchadienne visiblement en panne d'imagination et à la dérive, qui a perdu la capacité d'initiative et d'action qu'elle avait jadis ? Rendons hommage ici à l’ancien ministre des affaires étrangères du Tchad Mahamat Saleh Annadif qui a su avec humilité, volontarisme et patriotisme redonner à la diplomatie tchadienne sa place dans le concert des nations. Au passage, le collectif condamne son arrestation arbitraire  et réclame sa libération comme beaucoup de tchadiens qui dorment dans les prisons sans fondement par le simple fait de l’arrogance et de la docilité d’une justice aux ordres. Le collectif apporte aussi son soutien au juge Emmanuel Derkembe, un homme  responsable et honnête qui a démissionné dans l’affaire Gali pour ne pas cautionner une justice aux ordres. Que tous les tchadiens prennent cet bel exemple de ce juge en ayant toujours à l’esprit une conscience critique et une citoyenneté active.

Le collectif rappelle également qu’il a fait dans ses contributions antérieures des propositions pertinentes pouvant permettre à la diplomatie tchadienne de redorer son blason et son image ternie par ses dirigeants, mais aussi pour qu’elle soit plus entreprenante, inventive et plus dynamique, en s’adaptant aux priorités du pays et à l’évolution du contexte international actuel.  La crédibilité de notre diplomatie dépend des capacités techniques et des qualités humaines et morales des hommes et des femmes impliqués à des degrés divers dans la conduite de cette diplomatie. Elle exige l’amour du métier, le patriotisme, la responsabilité, la dignité pour représenter valablement son pays et non pas pour rechercher des affaires personnelles ou bénéficier d’une rémunération substantielle. Certains ambassadeurs tchadiens sont champions dans ce domaine et utilisent de formules incohérentes de types : nous ne sommes pas élus par les tchadiens, nous sommes nommés par le Chef de l’Etat, et on s’en fiche des intérêts du Tchad ! C’est très dommage pour le Tchad. Nous pensons que cette attitude relève tout simplement de l’irresponsabilité, de l’incompétence et de l’étroitesse d’esprit qui n’honorent pas non seulement notre diplomatie, mais tout simplement notre pays dans ses différentes composantes.

Le collectif considère qu’il faut engager des réformes structurelles nécessaires avec un traitement convenable du personnel diplomatique et non pas simplement agiter des normes comptables ou réduire le nombre du personnel. Il y a des ambassades et Missions permanentes qui nécessitent une augmentation substantielle du personnel et des moyens convenables.

Il ne faut pas perdre de vue que le Tchad est véritablement un pays d’avenir et d’espérance à l’image du continent africain. Le Tchad recèle des atouts considérables mais il est victime de son favoritisme dans le choix des hommes valables pour le représenter. Nul doute, qu’il devient pour sa population jeune de plus en plus cultivée et ses immenses ressources inexploitées une force vivante politique et diplomatique sur la quelle il faut compter.

 

 Le Collectif de diplomates tchadiens.

Par Ndouné - Publié dans : Opinion
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • L’armée française est-elle un tigre en papier ?
    En France, tous les observateurs en sont babas à l’heure qu’il est : Rien ne va plus dans l’Armée française où tous les indicateurs sont au rouge vif depuis au moins deux ans. Ainsi, la Cour des Comptes, abasourdie et désorientée par les plus récentes données informatiques et budgétaires, n’a plus eu d’autre choix que de hurler...
  • Comment être dans la meilleure des postures pendant le mois béni de Ramadan?
     Par Talha Mahamat Allim Genève, Suisse. Le mois béni de Ramadan est non seulement l’une des meilleures et des plus belles écoles de la vie, mais véritablement un Trésor inestimable d’opportunités individuelles, familiales et communautaires, en se rapprochant davantage dans la recherche...
  • France • Sarkozy récolte ce qu’il avait laissé faire contre Chirac
    Pour la deuxième fois dans la Vè République, un ancien chef de l’Etat a maille à partir avec la justice française,  et la presse – surtout celle à scandale – s’en donne à cœur-joie. Il s’agit bien de Nicolas Sarkozy qui, pour l’heure crie à l’acharnement judiciaire, oubliant qu’il avait laissé faire la même chose contre son...
  • Sénégal : Le dossier Hissein Habré donne la poisse à Macky Sall
    La récente déculottée que vient d’essuyer Macky Sall et son parti dans le cadre des dernières élections municipales du 29 juin dernier n’a guère surpris les analystes froids qui savent bien que son succès à la présidentielle de 2012 n’avait en réalité été qu’une sanction contre Abdoulaye Wade qui n’avait pas eu le tact de quitter le...
  • Afrique : l’endettement est-il soutenable ?
    Si la perspective d’une croissance prometteuse incite les pays africains et avec eux les bailleurs de fonds à l’optimisme, le retour en force, depuis 2007, des pays africains sur les marchés financiers internationaux (émission d’emprunts obligataires libellés en dollars), soulève des inquiétudes au sujet de la soutenabilité de leur...
  • Le mois béni de Ramadan arrive ! Profitez de ce Trésor considérable.
    Assalamou Alaykoum chers frères et sœurs; Le Mois béni de Ramadan 1435 de l’hégire, correspondant à l’année 2014 s'approche à pas de géant. Bienvenue au plus prestigieux des hôtes sur terre. InchaAllah d'ici quelques heures, nous allons l’accueillir avec la plus grande joie et la plus grande ferveur...
  • Tchad : un pays sans armée
    Comme promis dans nos précédents écrits, nous essayerons de parler de l’armée Tchadienne, pardon de ce qui y tient lieu. Créée en 1961 soit une année après l’indépendance du Tchad, l’Armée Nationale Tchadienne, importante institution de l’Etat a vécu le temps d’un régime. Les généraux Doumro puis Félix Malloum qui l’avaient...
  • Liberté africaine : mythe ou réalité ?
    Le 15 avril 1958, à Accra, au Ghana, les dirigeants africains et des militants politiques se sont réunis à la première Conférence des États africains indépendants. La Conférence a appelé à la création de la journée africaine de la liberté, une journée pour « évaluer chaque année le progrès du mouvement de libération, et pour...
  • Afrique : présent versus futur
    La Banque africaine de développement (BAD) a organisé ses réunions annuelles à Kigali, au Rwanda, du 19 à 23 mai dernier. L'ambiance était optimiste et le pressentiment d'un essor économique imminent était palpable, du moins pour l'avenir. La banque a publié ses perspectives économiques pour l’Afrique avec des projections de...
  • Pour que la « renaissance de l’Afrique » devienne réalité
    Un bel avenir pour l'humanité dépend en grande partie de celui de l'Afrique, lequel dépend en grande partie de la capacité de ce continent à offrir des emplois et des perspectives à sa population de jeunes en pleine croissance. L'avenir des emplois dans cette région dépendra fortement d'un secteur privé sain, prospère et inclusif....
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés