Présentation

Profil

Dimanche 10 février 2013 7 10 /02 /Fév /2013 18:52

Alors qu’elle est engagée avec son armada au nord du Mali pour traquer les terroristes, la France vient d’être prise la «main dans le sac», comme étant l’un des financiers indirect d’Al Qaida dans le Sahel. 

Hollande-et-Fabius.jpgCette grave révélation faite vendredi par l’ancienne ambassadrice des ÉtatsUnis à Bamako (2002 à 2005) Vicki J. Huddleston, tombe comme un cheveu sur la soupe de la France qui bombe le torse grâce à ses maigres succès militaires en terre malienne. 

Et sur un plateau d’un média français, I Télé, en l’occurrence que l’ex responsable des Affaires africaines au département d’État a révélé le pot aux roses. 

«Il y a deux ans, Aqmi a pris des Français en otages dans une mine d’uranium au nord du Niger. Pour faire libérer ces otages, la France a payé une rançon d’environ 17 millions de dollars», soutient la diplomate américaine dans une déclaration qui s’apparente à une pierre dans le jardin de la France. Elle a aussi précisé que ces rançons ont été payées «indirectement»

L’ex ministre de l’intérieur sous Sarkozy, Claude Guéant s’est en effet empressé de nier que l’Etat français ait versé une quelconque rançon pour faire libérer les otages. Or, Mme Huddleston suggère justement que cette somme faramineuse (17 millions de dollars soit 12 millions d’euros) a pu être payé «indirectement», c’est-à-dire via la compagnie Areva qui employait les captifs. 

La diplomate française souligne que : «C’est le chiffre dont j’ai entendu parler et que j’ai vu écrit noir sur blanc»

Les dollars de la mort de Sarkozy 

Mieux encore le payement des rançons n’est pas une spécialiste française puisque Mme Huddleston enfonce beaucoup de pays européens (qu’elle n’a pas cité) qui auraient versé 89 millions de dollars entre 2004 et 2011 pour obtenir des libérations d’otages. 

La diplomate américaine qui semble vouloir régler ses comptes à la France voire à l’Europe enfonce encore le clou, en retraçant l’itinéraire de ces rançons avant d’arriver aux mains des terroristes d’AQMI. 

«Elles ont (Les rançons) terminé entre les mains du gouvernement malien et ensuite elles sont retournées, du moins une partie, aux salafistes», atelle précisé, ajoutant que «cet argent alimente la trésorerie d’Aqmi pour acheter des armes et recruter»

Voilà qui ne manquera pas de donner froid dans le dos à la France qui voudrait jouer les redresseurs des torts au Mali alors que c’est grâce à ses millions d’euros que AQMI et le MUJAO ont acquis un matériel de guerre pour lancer leur «conquête» du nord du Mali. 

Jusque là, la France a toujours nié avoir versé la moindre rançon pour résoudre des prises d’otages à l’étranger. En s’en souvient de la fameuse transaction effectuée par la France via le président Amadaou Toumané Touré poçur récupérer l’espion Pierre Camatte en contrepartie de la libération par les autorités maliennes d’alors de quatre dangereux terroristes dont deux algériens. L’affaire avaient même provoqué une crise diplomatique entre Alger Nouakchott d’un côté et Bamako de l’autre. Tout le monde avait compris alors que Paris a payé le prix fort pour récupérer son espion que Sarkozy est aller personnellement chercher à Bamako. 

Un tir «ami» contre la France 

La France a tout de même refusé de reconnaître la transaction. Alger a poursuivi son lobbying qui avait abouti à la criminalisation du payement des rançons considérée à juste titre comme un financement indirect du terrorisme. 

Voilà maintenant que l’implication de la France est clairement confirmée et par un haut responsable d’un pays «ami»

Par cette mise en accusation même tardive, la diplomate américaine envoie un message subliminal à la France et ses responsables, qu’ils sont quelques part complices de ce qui se passe aujourd’hui au nord du Mali. 

Il est alors tout à fait logique que l’armée française se charge aujourd’hui de réparer les dégâts qu’elle a pu provoquer grâce à ses millions d’euros qu’elle a généreusement offert aux terroristes d’AQMI. 

L’Algérie qui a fait de la condamnation du versement de rançons aux groupes terroristes un principe non négociable bien que cinq de ses diplomates sont encore aux mains des terroristes, s’en trouve réconforté dans sa démarche face au conflit malien. 

Pour la France qui joue actuellement l’«héroïne» au Mali, ces sulfureuses révélations constituent un coup très dur pour sa réputation. Elle passe ainsi du statut de «libérateur» du Mali à celui peu glorieux de financier d’AQMI. 

A la décharge du président François Hollande, ces versements dans les comptes d’AQMI ont été effectués du temps de Nicolas Sarkozy. Mais pour le coup, c’est la France de gauche comme de droite qui est éclaboussée.

 

Source : Cameroonvoice.com

Par Ndouné - Publié dans : Lu pour vous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • L’armée française est-elle un tigre en papier ?
    En France, tous les observateurs en sont babas à l’heure qu’il est : Rien ne va plus dans l’Armée française où tous les indicateurs sont au rouge vif depuis au moins deux ans. Ainsi, la Cour des Comptes, abasourdie et désorientée par les plus récentes données informatiques et budgétaires, n’a plus eu d’autre choix que de hurler...
  • Comment être dans la meilleure des postures pendant le mois béni de Ramadan?
     Par Talha Mahamat Allim Genève, Suisse. Le mois béni de Ramadan est non seulement l’une des meilleures et des plus belles écoles de la vie, mais véritablement un Trésor inestimable d’opportunités individuelles, familiales et communautaires, en se rapprochant davantage dans la recherche...
  • France • Sarkozy récolte ce qu’il avait laissé faire contre Chirac
    Pour la deuxième fois dans la Vè République, un ancien chef de l’Etat a maille à partir avec la justice française,  et la presse – surtout celle à scandale – s’en donne à cœur-joie. Il s’agit bien de Nicolas Sarkozy qui, pour l’heure crie à l’acharnement judiciaire, oubliant qu’il avait laissé faire la même chose contre son...
  • Sénégal : Le dossier Hissein Habré donne la poisse à Macky Sall
    La récente déculottée que vient d’essuyer Macky Sall et son parti dans le cadre des dernières élections municipales du 29 juin dernier n’a guère surpris les analystes froids qui savent bien que son succès à la présidentielle de 2012 n’avait en réalité été qu’une sanction contre Abdoulaye Wade qui n’avait pas eu le tact de quitter le...
  • Afrique : l’endettement est-il soutenable ?
    Si la perspective d’une croissance prometteuse incite les pays africains et avec eux les bailleurs de fonds à l’optimisme, le retour en force, depuis 2007, des pays africains sur les marchés financiers internationaux (émission d’emprunts obligataires libellés en dollars), soulève des inquiétudes au sujet de la soutenabilité de leur...
  • Le mois béni de Ramadan arrive ! Profitez de ce Trésor considérable.
    Assalamou Alaykoum chers frères et sœurs; Le Mois béni de Ramadan 1435 de l’hégire, correspondant à l’année 2014 s'approche à pas de géant. Bienvenue au plus prestigieux des hôtes sur terre. InchaAllah d'ici quelques heures, nous allons l’accueillir avec la plus grande joie et la plus grande ferveur...
  • Tchad : un pays sans armée
    Comme promis dans nos précédents écrits, nous essayerons de parler de l’armée Tchadienne, pardon de ce qui y tient lieu. Créée en 1961 soit une année après l’indépendance du Tchad, l’Armée Nationale Tchadienne, importante institution de l’Etat a vécu le temps d’un régime. Les généraux Doumro puis Félix Malloum qui l’avaient...
  • Liberté africaine : mythe ou réalité ?
    Le 15 avril 1958, à Accra, au Ghana, les dirigeants africains et des militants politiques se sont réunis à la première Conférence des États africains indépendants. La Conférence a appelé à la création de la journée africaine de la liberté, une journée pour « évaluer chaque année le progrès du mouvement de libération, et pour...
  • Afrique : présent versus futur
    La Banque africaine de développement (BAD) a organisé ses réunions annuelles à Kigali, au Rwanda, du 19 à 23 mai dernier. L'ambiance était optimiste et le pressentiment d'un essor économique imminent était palpable, du moins pour l'avenir. La banque a publié ses perspectives économiques pour l’Afrique avec des projections de...
  • Pour que la « renaissance de l’Afrique » devienne réalité
    Un bel avenir pour l'humanité dépend en grande partie de celui de l'Afrique, lequel dépend en grande partie de la capacité de ce continent à offrir des emplois et des perspectives à sa population de jeunes en pleine croissance. L'avenir des emplois dans cette région dépendra fortement d'un secteur privé sain, prospère et inclusif....
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés