Présentation

Profil

Dimanche 15 janvier 2012 7 15 /01 /Jan /2012 01:10

Deby-angoisse.jpgNous sommes encore en pleine période de ces vœux que les uns et les autres, partout à travers le monde entier, s’envoient mutuellement pour le compte de l’an de grâce 2012. Il est ainsi certain qu’Idriss DEBY, futur ex président du Tchad,  a reçu des milliers de cartes et de lettres de vœux. Mais aucun de ceux qui lui ont adressé ces cartes et lettres enflammées n’a pensé lui souhaiter la chose la plus importante : Une réflexion sur le  jour où il quittera  - de gré ou de force – le pouvoir. Car il le quittera forcément un jour, n’étant pas éternel.

Mais alors, quelle sortie pourrait-il souhaiter lui-même ? La façon de Ben Ali ? Comme  Kadhafi ?  Moubarak ?

En 2011, nous avons vu plusieurs chefs d’Etats d’Afrique - vissés au pouvoir depuis des lustres - se faire dégager de force par la furie de leurs peuples.

Inutile de revenir sur les péripéties des mésaventures de ces hommes politiques que le pouvoir a quitté pour la simple raison qu’ils n’ont pas su le quitter à temps : Ben Ali, Kadhafi, Moubarak.

De ce fait, tout Tchadien qui aime Idriss DEBY ITNO devrait lui adresser ce vœu :

« Excellence, Majesté Monsieur le Président Sultan,

(Après les traditionnels souhaits de santé, réussite etc. …) je souhaite que vous pensiez sérieusement au mode par lequel vous quitterez le pouvoir un jour. Vous dirigez le Tchad depuis 21 ans, mais ne vous enlevez jamais de la tête que vous ne serez plus au pouvoir un jour qui n’est peut-être pas si éloigné. Peut-être même en 2012. 

Tout démontre que vous ne voudrez jamais le quitter de votre propre gré. Mais songez que vous pourriez être victime d’un arrêt cardiaque ou d’une pathologie foudroyante.

 A votre âge, et compte tenu de votre santé qui n’est plus celle d’un garçon de 20 ans, vous devriez le savoir. Peut-être même pourriez-vous être victime d’un crash, vous qui êtes tout le temps entre deux avions ou deux hélicos…

Avez-vous un seul instant imaginé ce qu’il pourrait advenir de Hinda, notre chère Première Dame, ainsi que des ses six ou sept gracieuses coépouses, membres de votre harem ? Vous arrive-t-il d’imaginer ce que pourraient devenir vos multiples enfants, neveux, beaux fils, beaux frères et autres frères Béri qui tiennent pour l’heure le Tchad en coupe réglée ? Pouvez- vous seulement imaginer ce que deviendra le MPS, votre très cher parti, qui, je vous l’assure,  vous reniera dans les secondes suivant votre disparition, ses plus influents hiérarques de l’heure vous vomiront sans hésitation et glapiront qu’ils n’avaient pas le choix.

Le meilleur vœu à vous adresser est de souhaiter que vous réfléchissiez à votre avenir au regard des destins tragiques que viennent de connaître certains de vos ex pairs, afin que vous puissiez choisir, en votre âme et conscience la manière par laquelle vous aimeriez sortir du pouvoir sans jouer les despérados ou les martyrs d’opérette.

Inutile de vous prévenir qu’en cas de votre disparition subite (maladie, accident, empoisonnement) les choses ne se passeront jamais comme en Corée du nord après la mort de Kim Joong Il. Le Tchad n’est pas la Corée, vous n’êtes pas l’héritier d’un quelconque Kim IL Sun, et surtout, vous n’avez pas d’héritier à qui laisser le pouvoir.

Ainsi, au cas où la fatalité ne vous frapperait pas au pouvoir, souhaiteriez- vous alors être acculé à prendre la fuite comme Ben Ali, et connaitre ainsi le sort que vous avez fait subir à votre prédécesseur ? A vous de voir !

Il est vrai que l’opposition Armée a été décapitée sur l’autel de la normalisation de vos relations avec Khartoum, mais qui vous dit qu’un CNT Tchadien ne sortira pas subitement de nulle part, en 2012,  pour vous bousculer et même vous mettre à terre ? Et dans un cas comme celui là, souhaiteriez-vous finir, en implorant qu’on ne vous tue pas au moment où l’on vous sortira des décombres du Palais rose ?

A moins que vous ne choisissiez de mourir comme Mouammar Kadhafi, lynché sans gloire et exécuté d’une balle dans la tête, avec en prime les images de votre  dépouille faisant le tour du monde des télévisions et journaux, nu et ensanglanté ?

Vous êtes un militaire courageux et même intrépide, c’est connu, vous adorez même la guerre et n’avez jamais eu peur de la mort ? Mais est-ce une raison pour choisir une fin et une sortie politique aussi lamentable ? Nous ne vous le souhaitons pas.

Enfin la dernière chose que nous ne souhaiterions jamais pour vous serait de finir comme Moubarak, porté à bout de bras sur une civière pour être jugé – et condamné à mort par des magistrats qui s’agenouillent encore à vos pieds  aujourd’hui – dans la grande salle du Palais de Justice de N’Djamena que vous connaissez si bien.

Majesté, Excellence, Monsieur le Sultan Président,

 Nous exprimons sincèrement le vœu que l’année 2012 soit pour vous une année de profonde réflexion. Réflexion sur le bilan des 21 ans que vous avez passés au pouvoir, réflexion sur ce que pourrait être le Tchad sans vous.

Vous avez le choix de votre sortie. Si vous ne faites pas le bon choix, le peuple s’en chargera. Mais dans tous les cas, Allah Tout Puissant et Miséricordieux vous laisse encore la latitude de faire un choix qui pourrait arranger tout le monde.

Si vous ne le faites pas en 2012, la Volonté du Très Haut s’accomplira. Nous savons qu’Il aime le Tchad. »

Bonne réflexion en 2012.

 

Par D.D | Ndjamena-matin

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • Idriss Deby engage la guerre contre le nord du Tchad !
    On le sait : Idriss Deby a fait un passage-éclair au nord du Tchad, mercredi dernier 13 août. En marge des criminelles instructions qu’il y avait données à sa soldatesque consistant à arrêter et tuer tout orpailleur vu à bord d’un véhicule 4x4, Il avait, par ailleurs, au cours de la soirée de cette journée, rencontré et discuté...
  • Tchad | Passage de Deby à Faya • La situation s’envenime : des morts et de nouvelles désertions !
    Quand la nouvelle a fusé que le Sultan Président était en train de se rendre à Faya pour,  pense-t-on, apaiser les tensions, beaucoup avaient pensé que c’est le dialogue et l’apaisement des passions qui allaient être au menu de la descente présidentielle. Que non ! Dès que le dictateur est descendu de son avion,...
  • Conséquence des affrontements dans le Tibesti : Brouille dans la famille présidentielle et désertion en masse dans la Garde Présidentielle !
    Décidément, les durs affrontements dans le Tibesti sont en train de produire de dramatiques effets induits : Avant-hier, mardi 12 août,  sept véhicules armés 4x4 bondés d’éléments de la Garde Présidentielle ont traversé la frontière soudanaise en passant par Moito – à mi-chemin entre N’Djamena et Ati -  aux alentours...
  • Tchad • Meurtres en masse, rapines, villages brulés, climat de terreur : L’Armée de Deby massacre des orpailleurs tchadiens dans le Tibesti
    Depuis plus d’une semaine, de violents affrontements armés enflamment la région du Tibesti et installent une indicible inquiétude calcinant une zone allant de la lisière de la frontière Tchado-Nigérienne à la quasi-totalité de la région du Tibesti. On y voit des militaires de l’armée tchadienne traquer et tuer sans vergogne des...
  • Décryptage • La visite de Hollande au Tchad : les enjeux
    François Hollande a débarqué  le 18 juillet 2014 au Tchad en pleine nuit – pour repartir le lendemain matin – sans même avoir visité N’Djamena. Il était venu avant tout, on l’a vu, pour installer Idriss Deby Itno dans sa fonction de « shérif »  contre le terrorisme en Afrique, mais après son départ, on réalise...
  • Baccalauréat au Tchad : la médiocrité perdure
    Au-delà des tonotruants travaux pharaoniques face auxquels l’homme de passage au Tchad – et particulièrement à N’Djamena pourait s’extasier – et qui donnent la fausse impression que le Tchad avance, il est un secteur qui maintient ce pays au bas du tableau des états les moins alphabétisés du continent, sinon du monde :...
  • Arrêt sur images • Tchad : La canne-fétiche de Deby pour la survie du fauteuil présidentiel !
    Depuis l’assaut raté des rebelles tchadiens en février 2008 qui les avait mené jusque devant le portail du palais présidentiel,– et qui avait failli culbuter le régime MPS en quelques heures – Idriss Deby avait compris qu’il était vulnérable et qu’il lui fallait absolument se protéger à tout prix. Il n’a pas fait moins que de se...
  • Sommet États-Unis/Afrique : la diaspora tchadienne organise un sit-in devant la Maison Blanche
    Protestation des Tchadiens devant la Maison Blanche - Le 05 Août 2014 de 09h à 17h. Barack Obama, le président des États-Unis d’Amérique a invité les chefs d'État et de gouvernement du continent à prendre part à un sommet États-Unis-Afrique les 5 et 6 Août prochains à Washington. Le dictateur...
  • Tchad : A quoi sert le pétrole ?
    Comme la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne producteurs de pétrole, le Tchad est à son tour frappé par la malédiction du pétrole. Devenu l’objet de convoitise des colosses exportateurs pétroliers, le pétrole du Tchad a été pendant longtemps jalousement gardé par les dirigeants politiques du pays depuis l’indépendance. Le...
  • Hollande à Ndjamena : Cynisme impérial
    Le cynisme affiché pendant la récente visite du président français à son homologue  tchadien assoit et justifie l'iniquité et la tyrannie que ce dernier exerce sur son peuple. Des impératifs de sécurité justifient parait-il la démarche de la diplomatie française, d’inspiration socialiste qui hier jurait avant de prendre le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés