Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Le CAS-HABRE dénonce les manœuvres politiciennes tendant à travestir l’organisation du pouvoir judiciaire sénégalais

Publié par Ndouné sur 12 Février 2013, 13:03pm

Catégories : #Communiqué

CAS-HABRE-COLLECTIF.jpgCollectif Africain de Soutien au Président Hissein HABRE Tel : (+221) 706917177/776944509 Email : cas-habre@hotmail.fr

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 011

 

A l’instar du peuple Sénégalais et Africains, le CAS-HABRE (Collectif Africain de Soutien au Président Hissein Habré) a suivi avec une grande consternation, le vendredi 8 février 2012, la cérémonie de mise en place des « chambres africaines extraordinaires » au sein des juridictions sénégalaises pour organiser le procès de l’ancien Président Tchadien, Monsieur Hissein Habré, qui bénéficiait d’un asile politique au Sénégal depuis 22 ans.

Le CAS-HABRE tient à dénoncer avec la plus grande fermeté ces manœuvres politiciennes tendant à dénaturer et à travestir très gravement l’organisation du très distingué pouvoir judiciaire sénégalais.

Le point de presse tenu au Café de Rome ce même vendredi 8 février 2013 par les Associations des droits de l’homme qui encadrent les prétendues victimes du régime du Président Hissein Habré a laissé apparaître clairement les basses combines qui se dessinent à l’horizon contre l’ancien Président Tchadien et contre le Sénégal.

Ce point de presse que notre Collectif a suivi de près, a été une occasion supplémentaire pour la presse sénégalaise et internationale de constater sans équivoque les scandaleuses connivences entre l’accusation et les chambres africaines d’une part et le régime du Tyran Idriss Deby Itno d’autre part.

Conscient de la noblesse de son combat pour :

* l’indépendance et la dignité d’une Afrique émergeante;

* l’indépendance, l’honorabilité et la notoriété de la Magistrature sénégalaise ;

* le respect de l’autorité de la chose jugée ;

* le respect du non rétroactivité des lois ;

* le respect des droits du Président Hissein Habré en sa qualité d’ancien Chef d’Etat et de réfugié politique ;

* le respect de l’asile politique au Sénégal ;

* le respect et la protection des valeurs sénégalaises soutenues par la TEGRANGA ; 

le CAS-HABRE lance un vibrant appel à tous les Africains (Sénégalais, Tchadiens, Guinéens, Mauritaniens, Ivoiriens, Congolais et toutes les autres nationalités), épris d’indépendance, de liberté, de dignité, de justice et de bonne gouvernance, à se mobiliser fortement autour d’un cadre unitaire pour stopper nette, au nom de l’Afrique, cette forfaiture en cours au Sénégal.

Le CAS-HABRE est plus que jamais déterminé à dénoncer l’organisation de ce procès où les Juges, non seulement percevront leurs honoraires grâce aux pétrodollars ensanglantés d’Idriss Deby mais pire, ils sont contractuellement tenus de valider les yeux bandés les rapports d’accusations soigneusement préparés pour eux par le Tyran Idriss Deby Itno, Human Right Watch et la Belgique, pays tristement célèbre pour ses crimes contre l’humanité au Congo.

 

Fait à Dakar, le 11 février 2013

Le Président du CAS-HABRE

 

Jules SAMBOU

---------

Lire aussi :

◊ Procès Habré : Jugement impossible selon son avocat

◊ Questions Directes reçoit François Serre Avocat Hissene Habré - le 04 Février 2013 - TFM

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents