Présentation

Profil

Analyses

 

Sarko - dossiers judiciares - AfpFrance • Sarkozy récolte ce qu’il avait laissé faire contre Chirac

––––––––––––––––––––

Deby_El-Bechir_au_Soudan-afp-copie.jpgTchad • Deby complote de nouveau contre el-Béchir pour le prolongement de la guerre au Dafour !

––––––––––––––––––––

Deby à Paris le 5 déc 2012Guerre au Mali : la France et l’imbroglio politico-stratégique de Deby

––––––––––––––––––––

Hassan-Bakari-Sylla.pngIntervention franco-tchadienne au Mali : sortie médiatique ubuesque et lamentable du ministre tchadien de la communication

––––––––––––––––––––

Soldats tchadiens - depart pour le MaliMali : L’intervention de l’armée tchadienne aux côtés de la France vise à légitimer ce régime dictatorial

––––––––––––––––––––

Daoussa DebyTchad : Représailles militaro-familiales sur la raffinerie de Djarmaye

––––––––––––––––––––

Deby El-Bechir lune de miel Khartoum.08.02.10-PrtchCinq mois seulement après la drôle de « paix » avec le Soudan….DEBY NE REGARDE DEJA PLUS DANS LA MEME DIRECTION QUE KHARTOUM !

––––––––––––––––––––

Khalil_Ibrahim_le_chef_du_Mouvement_pour_la_justice_et_l_-_.jpgGrabuge à N'djamena.... L'EXPULSION DE KHALIL IBRAHIM QUI DECHIRE LE CLAN DES ITNO.

––––––––––––––––––––

Tchad : Déportation au bagne de Koro Toro construit par Deby

––––––––––––––––––––

Deby_Esso_Inonguration.jpgLes conséquences de l'exploitation du pétrole tchadien : Décryptage de ZoomTchad

––––––––––––––––––––

 


Liens utiles:

Tchadoscopie
Tchadpages
Zoomtchad
Makaila
Tchadhanana
Ambenatna
Tchachadi
Yorongar
Ibni Oumar
Rdpl
CEFOD
Tchadonline
Tchadforum
Tchadanthropus
Parc Zakouma
ActuTchad
Actu Niger
Juliette
Ici Cemac
Rue89
Bakchich
Constitution-en- afrique
Gabon.typepad
Africanus
Revue-pouvoirs
sarkofrance
Africatime

      AFRICA NEWS
 

Vendredi 1 février 2013 5 01 /02 /Fév /2013 06:58

Le ministre de la Communication Hassan SYLLA BAKARY a fait une conférence de presse au Niger pour se plaindre de l’absence d’écho médiatique sur la participation du Tchad à la guerre au Mali. C’est absolument pathétique pour un régime qui se croyait indispensable et à qui, on a démontré qu’il n’était rien du tout.

Nous l’avons expliqué, dans plusieurs articles consacrés à la guerre au Mali. Le marchandage de sa participation, la volonté d’avoir un budget à lui tout seul et qu’il gérerait sans contrôle, l’exigence d’avoir le commandement des forces africaines, toute cette rapacité exposée crûment et sans honte, a entrainé une salve d’insultes  sur Deby et par ricochet sur le Tchad, proférée par les responsables des pays de  l’Afrique de l’Ouest.

Excédé, Hollande a sifflé la fin de la récréation : exit le Tueur.

C’est ainsi que, lorsque l’armée française se déploya à partir de sa base militaire du Burkina pour détruire les djihadistes, on a demandé aux pays de la CEDEAO de bouger et d’apporter leur contribution. Personne n’a rien demandé à Deby. Il a attendu un signe, une ombre même aurait suffi pour qu’il bondisse, mais personne n’a bougé. Et dire que le centre des opérations était là,à Ndjamena, à la base militaire française. Ce n’est pas possible ! Tout le monde s’interrogea, commenta et s’inquiéta.

Sans réponse convaincante à fournir, Idriss Deby a foncé avec zèle en voulant, soi-disant, marquer le coup et rafler la mise politiquement et médiatiquement par l’envoi de 2000 hommes, soit 4 fois plus que les autres, oubliant non seulement  son chantage mais aussi que personne ne l’avait sollicité.

Il faut franchement saluer les qualités de stratèges des militaires français dans la gestion extraordinaire de Deby et de ses hommes. Quand ceux-ci se sont préparés, ils croyaient qu’ils allaient débarquer à Bamako, pour rouler les mécaniques sous les projecteurs de toute la presse internationale.  Très scientifiquement, comme on dirait au Tchad, on les a orientés ou plutôt déviés vers le Niger où ils ont stationné plusieurs jours. Puis, nos gaillards ont été baladés dans le désert, ils ont circulé dans la poussière, pendant que l’armée française déroulait son programme de récupération des villes occupées par les djihadistes sous les vivats des Maliens et de ses caméras de télévision.

En fait, c’était un blocage qui ne disait pas son nom. A Ndjamena, on n’avait rien compris du tout. Deby, en tenue combat, a fait le voyage à Niamey pour galvaniser ses hommes. Et tutti quanti..

Précisons que le contingent tchadien ne fait pas partie  de la MISMA, alors, on peut s’interroger, c’est sur quelle base que l’expédition a eu lieu?  Ah ! Oui ! La solidarité envers le peuple malien. Mais les autres, aussi, agissaient au nom de la solidarité, cela n’a pas empêché qu’ils soient réunis dans un cadre juridique pour bénéficier d’un soutien financier et d’une reconnaissance internationale. Dans sa précipitation à vouloir dépasser les autres, et se faire applaudir, il n’avait pas vu qu’en ne l’intégrant pas dans la MISMA, on le laissait, en quelque sorte, à la porte de la salle du banquet. Et Deby et ses conseillers  n’ont là aussi rien compris.

Et surtout, ce qui est important à décrypter, c’est que l’armée française a tenu hors champ médiatique et hors de sa com, la participation de Deby. Subodorant une manœuvre de récupération politique de Deby, elle a agit intelligemment, de concert avec les médias français pour un zapping, mieux un brouillage pour éviter le parasitage de sa com par l’armée de Deby. Elle a, ainsi, anéanti sa prétention à une récupération politique. Autrement dit, et plus que jamais, François Hollande n’en a pas fini avec Deby. Echec donc sur toute la ligne, d’où la sortie du Ministre de la communication. Après le crash à Kalaït, c’est le crash au Mali.

Et ce n’est pas anodin, si les spécialistes  invités à commenter l’actualité malienne dans les grands médias français ont tenu les propos suivants au sujet de Deby : « Envoyer 2000 hommes, donc plus que l’armée française, c’est attendre en retour qu’on ferme les yeux sur ses abus, mais, cela ne marchera pas, a t-on souligné, au sein de la cellule Afrique de l’Elysée. »

Et, un autre a jugé utile de préciser : « La France n’a pas demandé à Deby d’envoyer des hommes. Ce sont les Américains qui ont exigé de lui, cet envoi de troupes, considérant que ce serait un juste retour sur investissement, après avoir formé beaucoup de militaires tchadiens pour la lutte contre le terrorisme. »

Toujours dans le même ordre d’idées, un député allemand a expliqué, lors d’un débat télévisé, sur la guerre au Mali : « que si l’Europe avait refusé de suivre la France, c’est qu’elle estimait avoir été trompée par Sarkozy en 2008, au Tchad, lors de l’entrée des rebelles à Ndjamena. Paris avait demandé le soutien diplomatique des pays européens pour intervenir et sauver le régime Deby. La condition, a expliqué le diplomate allemand, était que la France pèse de tout son poids pour obliger Deby à partager le pouvoir avec les rebelles. Sarkozy n’a pas tenu parole et les Européens en ont pris note et ont clairement expliqué à Hollande qu’ils ne suivraient plus la France dans ses aventures en Afrique où elle les utilise pour mutualiser sa politique dans ces pays. »

Le ministre de la Communication était à Niamey, où il a organisé donc une conférence de presse pour  se plaindre d’un manque de visibilité médiatique du Tchad dans la guerre au Mali. Il a fustigé les médias internationaux. L’absence à ses cotés de son homologue nigérien, met en évidence le fait que les autorités nigériennes ne sont pas sures la même longueur d’ondes que lui et prouve l’isolement du régime Deby. Il s’agit, assurément, d’une grosse bourde médiatique de la part du Ministre. Quelle humiliation pour le régime de la "Renaissance" ! Envoyer sans qu’on vous le demande, le plus gros contingent, et être obligés de pleurnicher pour qu’on reconnaisse que vous avez offert vos services. En fait, la sortie du ministre donne une idée de la température de Deby. Elle nous renseigne sur le fonctionnement du gouvernement MPS et sur la façon dont les ministres  gigotent dans tous les sens, pour plaire à leur chef, sans une véritable réflexion sur la portée des actes qu'ils posent en désordre.

Dans cette guerre du Mali, Deby s’est mis, en première ligne, en tenue combat, il est allé à Niamey haranguer ses hommes. Toujours dans la même lancée, il a prononcé un discours pour cette occasion, et singeant ce qui se faisait ailleurs, le PM est allé faire une déclaration aux députés. Tout ceci pour récolter un magistral mépris. Nous l’avions  déjà souligné ; quand on est un chien de guerre, on n’a  droit ni aux honneurs ni à la parade médiatique.

Ainsi donc, 22 ans de pouvoir et les milliards et les milliards des revenus pétroliers n’ont apporté ni respectabilité ni considération au régime MPS, à Deby et à ses médiocres affidés. Les officiers de l’armée française qui connaissent bien Deby, ses hommes, leurs abus, crimes et exactions, ont préféré les tenir à distance, loin d’eux, ne souhaitant pas faire la pose ensemble.

Beaucoup de jeunes militaires français présents lors des évènements de 2008, ont été incroyablement choqués par le déchainement des hommes de Deby sur les populations, violant les femmes, enlevant, torturant et exécutant sauvagement dans la ville. L’Etat major Français avait été inondé de messages du genre : « Comment peut-on continuer à soutenir un monstre pareil ? ».  Depuis ce jour, des voix s’élèvent pour réclamer la fin du cauchemar.

La guerre au Mali vient de dévoiler que le virage est amorcé dans les relations entre Hollande et Deby… Lire la suite sur Zoomtchad.

Lire aussi :  

 La complicité de la France et des USA dans la partition du Soudan et du Mali

 Tchad | Le mégalomane Déby envoie 2000 chairs à canon au Mali

 La guerre du nord Mali aura t-elle lieu ?

 Guerre au Mali - "Black Out" médiatique : absence d’images et d’informations ? Mais, que cache cette intervention ?

 Mali : L’intervention de l’armée tchadienne aux côtés de la France vise à légitimer ce régime dictatorial

Par Ndouné - Publié dans : Lu pour vous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • Francophonie/ Françafrique : noir bonnet et bonnet noir !
    Pendant 48 heures, La France a victorieusement organisé un drôle de petit forum en Afrique dans lequel, au nom de la langue, de la culture et des « valeurs » françaises, elle n’a rien fait d’autre que de recréer la Françafrique de sinistre mémoire, par l’acrobatique alchimie d’une reconfiguration en douceur d’une...
  • Tchad • Affaire des missiles Sam7 destinés à Boko Haram : N’Djamena panique et menace Khartoum
    A la suite de la fracassante et scandaleuse affaire des 19 missiles anti-aériens Sam7 saisis par les services spéciaux soudanais entre les mains d’un homme-lige du président de la république du Tchad – qui avait avoué les convoyer au Nigeria pour les remettre aux terroristes de Boko haram sur ordre du chef de l’État...
  • Tchad • La collusion de Deby avec Boko Haram vient d’être définitivement établie au Soudan !
    Les autorités soudanaises sont dans tous leurs états depuis le 17 novembre, jour où un citoyen tchadien a été interpellé sur leur territoire, non loin de la frontière avec le Tchad, en possession de 19 missiles anti-aériens Sam7 : une terrifiante cargaison qui était destinée à Boko Haram au Nigeria et dont le commanditaire...
  • Tchad • Paris prépare l’après Deby en douce
    L’avenir s’annonce à tout le moins sombre pour Idriss Deby Itno. Car en sus de toutes les inquiétantes suspicions qui pèsent sur sa triste personne relativement à sa collusion qui s’avère – au fil du temps – plus que certaine avec la secte Boko Haram sévissant au nord du Nigeria et dans l’Extrême nord du Cameroun, le voilà...
  • Appel à manifester des patriotes de la diaspora en soutien de la société civile tchadienne le 29 novembre 2014 à Paris
         Communiqué n°008/PDTF/11/2014 ...
  • BURKINA FASO : Le rectificateur rectifié !
    La nouvelle est en train de faire le tour du monde : Blaise Compaoré le très glacial et imperturbable chef de l’Etat Burkinabè est tombé. Et à l’heure qu’il est, il serait tout simplement en fuite. Ainsi, depuis les dernières heures de l’après midi du 30 octobre 2014, l'armée est au pouvoir au Burkina Faso, annonçant par la...
  • Tchad • Les troupes tchadiennes de la chair à canon?
    Depuis le 19 septembre dernier le gouvernement de la république du Tchad est remonté à fond contre la Mission Internationale des Nations Unies pour la stabilité au Mali (MINUSMA). Il n’a d’ailleurs pas pris les gants pour le faire savoir urbi et orbi, menaçant carrément de ramener ses « boys » à N’Djamena si le...
  • Centrafrique : Des soldats tchadiens pour la sécurité rapprochée de Samba Panza ?
    Selon une source militaire proche – et même très proche - de l’État major général des armées du Tchad, un impressionnant contingent de 600 hommes lourdement armé a quitté N’Djamena et arrivé hier dimanche 19 octobre à Bangui. Selon les mêmes sources, ces soldats feraient  partie des effectifs récemment revenus du Mali....
  • Tchad/Sénégal • Le procès Hissein Habré en eau de boudin
    Contre toute attente, voilà le Tchad qui vient de jeter l’éponge dans la procédure judiciaire qu’il avait lui-même entreprise avec fracas en 2013 en faisant jeter en prison à Dakar Hissein Habré. Nous avons dit sans cesse,  dès le jour où Idriss Deby Itno s’était mis en tête de faire juger à tout prix au Sénégal son...
  • Sécurité en Afrique • Le gouvernement et l’armée français menacés par les États-Unis !
    A en croire des sources dignes de foi, le gouvernement américain vient de décider de donner un nouveau format au soutien logistique qu’il a jusqu’ici offert à la France dans son engagement donquichottesque sur plusieurs fronts de guerre en Afrique, et notamment dans le Sahel, en exigeant purement et simplement d’être payé....
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Les plus lus

Contact rédaction : info@ndjamena-matin.com

 

 

Aminata TouréAprès Jean Bernard Padaré au Tchad, le dossier Hissein Habré donne la poisse à Aminata Touré au Sénégal !

––––––––––––––––––––

macky-Sall-chaud-chaud-chaud1 (1)Sénégal : Le dossier Hissein Habré donne la poisse à Macky Sall

––––––––––––––––––––

Vaccination-contre-la-meningite-au-Tchad-copie-1.jpgTchad - L'affaire des enfants paralysés après le vaccin contre la méningite : un scandale national

––––––––––––––––––––

Zakaria Idriss Deby ItnoTchad : le fils du président tchadien, Zakaria Idriss Deby arrache un Milliard de CFA à une banque

––––––––––––––––––––

Deby souffrantTchad : Ça chauffe dans le Ouaddaï, et Deby panique.

––––––––––––––––––––

tentative assassinat au Tchad image montage TchadforumTchad : Un des fils de Deby impliqué dans une tentative d’assassinat  

 

––––––––––––––––––––

Francafrique les Amazones de l ' armée béninoise lors d 'Célébration du 221ème anniversaire de la révolution française : Et les gouverneurs de colonies d’Afrique tombèrent le masque

 

––––––––––––––––––––

!Deby a Ennedi-Prtchad3 Le régime de N’djamena en a des sueurs froides…. LA MALADIE DE DEBY S’AGGRAVE !  

––––––––––––––––––––

Charles Massi-Grioo.com

Disparition de Charles Massi : Idriss Deby, la plaque tournante de l’énigme

––––––––––––––––––––

Deby fevrier 2008 Ndjamena photo afp Tchad : La dérisoire gesticulation médiatique de Deby  

––––––––––––––––––––

 

Deby visite khartoum-prtchNORMALISATION DES RELATIONS TCHAD – SOUDAN…. Deby encore et toujours sur la corde raide !

––––––––––––––––––––

IBNIOUMAR.jpgAssassinats de Ibni Oumar Mahamat Saleh et Charles Massi : Halte à la conspiration du silence  

––––––––––––––––––––

Tchad : Deby assassine, Paris absout

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés