Présentation

Profil

Mardi 26 février 2013 2 26 /02 /Fév /2013 06:33

L’Armée tchadienne déployée au Nord Mali vient de subir un autre coup dur. Hier, les forces tchadiennes sont tombées dans une embuscade meurtrière où une centaine de morts a été dénombrée, de nombreux blessés mais aussi des prisonniers tchadiens, désormais entre les mains des Djihadistes.

Soldats-tchadiens-avec-leur-Commandant-Abdelaziz-au-milieu-.jpgAinsi donc, les Tchadiens sont devenus les dindons de la farce, dans cette affaire de guerre au Mali, où les soi-disant forces africaines se sont plus illustrées par leur lenteur à se déployer sur les champs  de combat qu'à répondre à l'urgence d'une situation. Où sont les forces du grand Nigeria, où sont les forces togolaises, béninoises, nigériennes ou sénégalaises ? Toutes ces forces ont déployé une énergie folle pour éviter et  retarder au maximum leur arrivée sur le terrain. Au Sénégal, on a prétexté une formation ou une mise à niveau des hommes de troupes au combat du désert ! Résultat personne n'a encore bougé vers les zones de combat, tout le monde se dépêche lentement comme on dit. Les Togolais ont débarqué avec leurs marmites à l’aéroport et sont à peine une cinquantaine. Les Français sont bien protégés et sont dans leurs hélicos, avions et chars. Et les Maliens, me diriez-vous?

Ils ont compris que d'autres sont venus mourir et faire le boulot à leur place, pourquoi s’engageraient-ils à fond? On constate bien, que le discours est de dire : « Merci la France ! »  Mais est-ce suffisant ? Est-ce bien, ce qu'on attendait de l’Armée malienne? Au fur et à mesure que les villes sont récupérées, l'Armée malienne se signale par des exactions, enlèvements sur les populations Arabes et Touaregs. Non seulement, leur contribution à la libération de leur pays est insignifiante mais en plus, c'est sur les femmes, enfants, personnes âgées que leur vaillance retrouvée s’exprime.

Quel est le sens du sacrifice des soldats tchadiens dans cette guerre au Mali où les Maliens, eux mêmes, ne veulent pas mourir pour leur pays?  Quel est le sens de la mort des militaires tchadiens quand la solidarité première et les relations particulières qui existent entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et le Mali n'ont pas été jugées suffisantes par les gouvernements de ces pays pour envoyer des hommes combattre aux côtés de leurs « frères maliens » ? Pourquoi ce que refusent de faire Macky SALL, COMPAORE, OUATTARA, et autres, pourquoi Idriss DEBY le fait-il?

Parce qu'il n'a aucune conscience politique, ni un fil de patriotisme aussi mince soit-il, et encore moins le sens de l’histoire. Et, malgré toute une phraséologie creuse sur le patriotisme, Idriss DEBY n'aime pas le peuple tchadien!  Aimer le peuple, c'est veiller sur les enfants du pays, c'est ne pas les considérer comme de la chair à canon sur tous les terrains de la Françafrique. C'est aussi, agir de sorte qu'on les traite et considère avec respect et non pas qu'on leur colle une étiquette de mercenaires, et de tueurs. Il a fait des fils du Tchad de ces tirailleurs coloniaux de triste mémoire. Tout comme ces derniers hier, au nord Mali aujourd’hui, les Tchadiens combattent en première ligne, loin devant les Français qui se contentent, eux, de siffler des ordres au moyen de leurs moyens de communication. (Comme l’ont souligné les militaires tchadiens blessés et ramenés au Tchad illico presto) .

A quoi serviront tous ces morts inutiles ? A rien ! Les Tchadiens  meurent dans l’anonymat, leur sacrifice est minimisé, voire ignoré de tous. Leurs familles sommées de ne pas tenir des cérémonies mortuaires. Comment expliquer cet aveuglement et cette cruauté de Deby, puisqu’il est seul responsable de l’envoi de l’Armée tchadienne sur ces lieux hostiles, si loin du Tchad.

Si, ceux qui sont sous la menace directe des Djihadistes ne veulent pas mourir pour sauver leur pays, eh bien tant  pis pour eux ! Si certains croient que le pouvoir de Deby sortira renforcé de cette guerre parce qu'il aura fait plaisir aux Français, ils se trompent lourdement ! De nombreux exemples sont là pour démontrer que c’est une simple illusion. Kadhafi, pour entrer dans les bonnes grâces des Américains, leur a donné des milliards de dollars en pétrole, il a liquidé et livré à la CIA tous les islamistes libyens et ceux qu’il a identifiés grâce à ces réseaux, ensuite, il a même accueilli sur son sol des prisons secrètes de la CIA. Sans compter qu’il leur  a aussi donné tout son arsenal destiné à la fabrication d’armement nucléaire et bactériologique. Et, au finish, ce sont les USA qui ont détruit toute sa force militaire, et partant causé sa propre mort. De même, Sarkozy qui a tant mangé dans la main de Kadhafi, qui a déroulé le tapis rouge au « Guide » du temps de sa splendeur, qui s'est donc humilié, n’a pas hésité un instant pour ensuite se retourner contre le même Kadhafi et entraîner les autres pays dans l’organisation de son élimination physique.

L’enchaînement ces derniers jours, de troubles dans de nombreuses capitales africaines n’est que le commencement de la guerre des réseaux terroristes. Déjà à Bamako, on craint des mouvements d’humeur des militaires car le chef de la mission européenne de formation de l’armée malienne, le Général français Lecointre, a déclaré qu’il était hors de question de travailler avec le capitaine Sanogo qui, rappelons- le, a été récemment désigné par le Président Diacounda, président du comité de réforme de l’armée malienne. Le chef de la mission européenne a précisé qu’il travaillerait avec le chef d’Etat Major de l’armée malienne et le ministre de la Défense. Les intentions françaises sont de faire le ménage au sein de l’armée malienne, en éliminant la branche dure qui, pourrait exprimer son refus de la mise en place de l’Etat Azawad. C’est pourquoi la stratégie des militaires français a été la mise à l’écart de l’armée malienne ; on a bien constaté l’absence d’effectifs importants de l’armée malienne sur le terrain aux cotés des français et autres.

On comprend mieux à quoi servent les militaires tchadiens. En étant en nombre important et bien armés, ils font le boulot à la place d’une armée malienne mise dans de bonnes conditions. L’Etat major Français veut éviter une forte participation de l’armée malienne à la reconquête du Nord Mali, car la conséquence immédiate aurait été la remise en cause du schéma de partition du Nord Mali. Le rôle ainsi assigné aux tchadiens est – il honorable ? Compte tenu des enjeux sous régionaux. Un Etat peut- il avoir comme diplomatie, le mercenariat à l’échelle continental ? On a vu émerger et se mettre en place avec la complicité de leurs élites, des Etats narcotrafiquants comme la Guinée Bissau. Les pouvoirs de Wade et de ATT au Mali ont, eux aussi, largement ouvert leurs portes aux trafics de drogue et au blanchiment. La pauvreté de ces pays et la rapacité de leurs dirigeants sont leurs motivations. Notre pays est désormais un pays riche, en toute logique, il n’avait pas besoin de vendre ses fils comme des mercenaires.

La guerre au Mali a eu comme conséquence la réactivation de tous les réseaux terroristes du monde. Prise d’otages au Nigeria, alerte à la bombe à Dakar, à Cotonou et de nombreuses arrestations de personnes soupçonnées d'appartenir au réseau Boko Haram au Tchad. Le chef actuel de Boko Haram, Ibrahima AIKU a été récemment à Gao où sa trace a été retrouvée, de plus, des hommes proches de Boko Haram ont été arrêtés aux environs du site d’AREVA au Niger, sur leurs puces téléphoniques, on a trouvé des contacts des gens d’AL Qaïda, ce qui a fait partir en urgence 2 groupes des forces spéciales françaises pour sécuriser le site minier d’Areva qui fournit à la France les 2/3 de sa consommation énergétique. Les pays africains sont bel et bien foutus !

Des soldats tchadiens ont été faits prisonniers par les Djihadistes. Il est évident qu’ils n’auront aucune chance de revoir leurs familles ; tout cela à cause de la folie d’un homme obnubilé par son pouvoir, qui traite les fils de son pays comme de la chair à canon.

Que disent les autres dirigeants africains par rapport à son attitude ? « Nous n’avons pas besoin de faire n’importe quoi (entendez sacrifier la vie de nos soldats) parce que nos pouvoirs sont assis sur une légitimité sortie des urnes, tandis que…Lire la suite sur Zoomtchad.

--------

Lire aussi

◊  Tchad – Mali : le président tchadien dans la tourmente après la tragédie ayant frappé le contingent tchadien au nord de Kidal

◊  Tchad - Mali : 24 soldats du contingent tchadien tués et 11 blessés dans une embuscade au nord de Kidal

◊  Guerre au Mali : la France et l’imbroglio politico-stratégique de Deby

◊  Intervention franco-tchadienne au Mali : sortie médiatique ubuesque et lamentable du ministre tchadien de la communication

◊  Mali : L’intervention de l’armée tchadienne aux côtés de la France vise à légitimer ce régime dictatorial

◊  Guerre au Mali - "Black Out" médiatique : absence d’images et d’informations ? Mais, que cache cette intervention ?

 

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • Idriss Deby engage la guerre contre le nord du Tchad !
    On le sait : Idriss Deby a fait un passage-éclair au nord du Tchad, mercredi dernier 13 août. En marge des criminelles instructions qu’il y avait données à sa soldatesque consistant à arrêter et tuer tout orpailleur vu à bord d’un véhicule 4x4, Il avait, par ailleurs, au cours de la soirée de cette journée, rencontré et discuté...
  • Tchad | Passage de Deby à Faya • La situation s’envenime : des morts et de nouvelles désertions !
    Quand la nouvelle a fusé que le Sultan Président était en train de se rendre à Faya pour,  pense-t-on, apaiser les tensions, beaucoup avaient pensé que c’est le dialogue et l’apaisement des passions qui allaient être au menu de la descente présidentielle. Que non ! Dès que le dictateur est descendu de son avion,...
  • Conséquence des affrontements dans le Tibesti : Brouille dans la famille présidentielle et désertion en masse dans la Garde Présidentielle !
    Décidément, les durs affrontements dans le Tibesti sont en train de produire de dramatiques effets induits : Avant-hier, mardi 12 août,  sept véhicules armés 4x4 bondés d’éléments de la Garde Présidentielle ont traversé la frontière soudanaise en passant par Moito – à mi-chemin entre N’Djamena et Ati -  aux alentours...
  • Tchad • Meurtres en masse, rapines, villages brulés, climat de terreur : L’Armée de Deby massacre des orpailleurs tchadiens dans le Tibesti
    Depuis plus d’une semaine, de violents affrontements armés enflamment la région du Tibesti et installent une indicible inquiétude calcinant une zone allant de la lisière de la frontière Tchado-Nigérienne à la quasi-totalité de la région du Tibesti. On y voit des militaires de l’armée tchadienne traquer et tuer sans vergogne des...
  • Décryptage • La visite de Hollande au Tchad : les enjeux
    François Hollande a débarqué  le 18 juillet 2014 au Tchad en pleine nuit – pour repartir le lendemain matin – sans même avoir visité N’Djamena. Il était venu avant tout, on l’a vu, pour installer Idriss Deby Itno dans sa fonction de « shérif »  contre le terrorisme en Afrique, mais après son départ, on réalise...
  • Baccalauréat au Tchad : la médiocrité perdure
    Au-delà des tonotruants travaux pharaoniques face auxquels l’homme de passage au Tchad – et particulièrement à N’Djamena pourait s’extasier – et qui donnent la fausse impression que le Tchad avance, il est un secteur qui maintient ce pays au bas du tableau des états les moins alphabétisés du continent, sinon du monde :...
  • Arrêt sur images • Tchad : La canne-fétiche de Deby pour la survie du fauteuil présidentiel !
    Depuis l’assaut raté des rebelles tchadiens en février 2008 qui les avait mené jusque devant le portail du palais présidentiel,– et qui avait failli culbuter le régime MPS en quelques heures – Idriss Deby avait compris qu’il était vulnérable et qu’il lui fallait absolument se protéger à tout prix. Il n’a pas fait moins que de se...
  • Sommet États-Unis/Afrique : la diaspora tchadienne organise un sit-in devant la Maison Blanche
    Protestation des Tchadiens devant la Maison Blanche - Le 05 Août 2014 de 09h à 17h. Barack Obama, le président des États-Unis d’Amérique a invité les chefs d'État et de gouvernement du continent à prendre part à un sommet États-Unis-Afrique les 5 et 6 Août prochains à Washington. Le dictateur...
  • Tchad : A quoi sert le pétrole ?
    Comme la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne producteurs de pétrole, le Tchad est à son tour frappé par la malédiction du pétrole. Devenu l’objet de convoitise des colosses exportateurs pétroliers, le pétrole du Tchad a été pendant longtemps jalousement gardé par les dirigeants politiques du pays depuis l’indépendance. Le...
  • Hollande à Ndjamena : Cynisme impérial
    Le cynisme affiché pendant la récente visite du président français à son homologue  tchadien assoit et justifie l'iniquité et la tyrannie que ce dernier exerce sur son peuple. Des impératifs de sécurité justifient parait-il la démarche de la diplomatie française, d’inspiration socialiste qui hier jurait avant de prendre le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés