Présentation

Profil

Mercredi 21 mars 2012 3 21 /03 /Mars /2012 02:06

Famine dans le sahel - Tchad - Andrabat.-Bahr-El-Ghazal - OIl y a quelques jours encore, Idriss DEBY Itno, Sultan Président du Tchad se voyait dérouler le tapis rouge à Marseille où il était allé pérorer sur les problèmes de l’eau et l’assèchement du lac Tchad ; il y a déroulé un discours emphatique et pitoyable sur l’urgence de sauvegarder le lac Tchad en se gardant de prononcer  un seul mot sur la sévère et hallucinante crise alimentaire qui est en train de décimer des centaines d’enfants malnutris dans la région du Kanem. A croire que ce ne serait pas une urgence !

Une sévère crise alimentaire sur toute la région du Sahel était annoncée  depuis le mois de septembre 2011. Une crise, avaient prédit les spécialistes, qui allait déferler sur le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger, et le Tchad.

Si elle était annoncée à cor et à cri, elle s’avère en fait, au moment où elle frappe, plus dure qu’on ne l’attendait, notamment dans la région du Kanem, au Tchad qui a tout simplement basculé en phase d’urgence en l’espace de deux mois. En effet, dans cette seule région particulièrement aride du Tchad, on recense déjà plus de 2.000 enfants malnutris admis en urgence dans les centres nutritionnels Action Contre la Faim à la fin du mois de février 2012. Et on se garde bien de donner le chiffre des enfants morts avant d’arriver aux centres médicaux, ou encore ceux qui sont morts dans les instants qui ayant suivi leur prise en charge.

Un constat tout simplement hallucinant dressé par les équipes de l’organisation humanitaire Action Contre la Faim (ACF) dans la région du Kanem.

En tout cas, une chose est sûre : si dans tous les pays concernés par cette calamité,  les indicateurs continuent de se dégrader inexorablement, dans le Kanem, au Tchad,  le nombre particulièrement élevé des enfants admis dans un état de malnutrition avéré dans les structures de santé constitue un indicateur irrécusable de la déchéance rapide et tragique de la situation.

Le Kanem, une région qui, pour cause de sécheresse et de manque de cultures agricoles, est régulièrement en butte à des problèmes de disette et d’insécurité alimentaire de ses populations.  Pour la période présente, le Programme Alimentaire Mondial estime que le nombre de personnes affectées par cette situation tourne autour de la barre de trois millions d’individus. La majorité des habitants n’ont plus rien à se mettre sous la dent, ainsi il est question pour les organisations humanitaires de faire acheminer au bas mot 90.000 tonnes de vivres au Kanem de toute urgence. Et à l’heure qu’il est, l’Union Européenne et bon nombre d’acteurs humanitaires – avec au premier plan ACF - s’y emploient.

La situation est si désespérée que certains habitants des villages de Mangalmé  - dans l’est du pays - sont réduits à ne plus faire que la chasse aux termites et aux fourmis pour manger ! Un reportage réalisé le par la chaîne de télévision Qatarie Al Jazeera met au grand jour le drame humanitaire qui se joue au pays de Toumaï (Voir la Vidéo).

Il y a de quoi : Le Kanem est une région particulièrement aride dans le Tchad qui, quoi que les flons flons des actions bling bling du Président tentent d’établir le contraire, est tout de même classé en bonne place dans les pays structurellement fragiles en Afrique.

Les statistiques établies par l’Unicef à cet effet donnent le vertige : Au Tchad, un enfant sur 20 meurt avant l’âge d’un mois, et un sur dix avant l’âge d’un an. Et essentiellement pour cause de sous alimentation. Au Kanem, en tout cas, plus de 60% de la population vit en permanence dans une situation d’insécurité alimentaire systémique.

Voilà donc à quoi en est réduit le Tchad en ce mois de Mars 2012 : Contraint d’afficher une misère hallucinante, avec un président désinvolte que cette situation dramatique laisse à 37°. Un président qui tend, toute honte bue sa sébile à l’Union Européenne en invoquant la disparition du Lac Tchad. Un président qui laisse les populations du Kanem et celles de Mangalmé vivre misérablement de l’assistance humanitaire international, alors qu’il ne rate aucune occasion de s’offrir les caprices les plus somptueux : Ne vient-il pas de célébrer un mariage au Soudan qui lui a coûté la bagatelle de 26 millions de dollars (Voir les photos de la cérémonie) au moment où une partie de son peuple crève de famine ?

26 millions de dollars partis en fumée pour des agapes alors que des millions de ses concitoyens dans l’est du pays ne sont plus réduits qu’à bouffer des termites et des fourmis pour survivre. Vive le Tchad !

 

Par D.D | Ndjamena-matin

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • L’armée française est-elle un tigre en papier ?
    En France, tous les observateurs en sont babas à l’heure qu’il est : Rien ne va plus dans l’Armée française où tous les indicateurs sont au rouge vif depuis au moins deux ans. Ainsi, la Cour des Comptes, abasourdie et désorientée par les plus récentes données informatiques et budgétaires, n’a plus eu d’autre choix que de hurler...
  • Comment être dans la meilleure des postures pendant le mois béni de Ramadan?
     Par Talha Mahamat Allim Genève, Suisse. Le mois béni de Ramadan est non seulement l’une des meilleures et des plus belles écoles de la vie, mais véritablement un Trésor inestimable d’opportunités individuelles, familiales et communautaires, en se rapprochant davantage dans la recherche...
  • France • Sarkozy récolte ce qu’il avait laissé faire contre Chirac
    Pour la deuxième fois dans la Vè République, un ancien chef de l’Etat a maille à partir avec la justice française,  et la presse – surtout celle à scandale – s’en donne à cœur-joie. Il s’agit bien de Nicolas Sarkozy qui, pour l’heure crie à l’acharnement judiciaire, oubliant qu’il avait laissé faire la même chose contre son...
  • Sénégal : Le dossier Hissein Habré donne la poisse à Macky Sall
    La récente déculottée que vient d’essuyer Macky Sall et son parti dans le cadre des dernières élections municipales du 29 juin dernier n’a guère surpris les analystes froids qui savent bien que son succès à la présidentielle de 2012 n’avait en réalité été qu’une sanction contre Abdoulaye Wade qui n’avait pas eu le tact de quitter le...
  • Afrique : l’endettement est-il soutenable ?
    Si la perspective d’une croissance prometteuse incite les pays africains et avec eux les bailleurs de fonds à l’optimisme, le retour en force, depuis 2007, des pays africains sur les marchés financiers internationaux (émission d’emprunts obligataires libellés en dollars), soulève des inquiétudes au sujet de la soutenabilité de leur...
  • Le mois béni de Ramadan arrive ! Profitez de ce Trésor considérable.
    Assalamou Alaykoum chers frères et sœurs; Le Mois béni de Ramadan 1435 de l’hégire, correspondant à l’année 2014 s'approche à pas de géant. Bienvenue au plus prestigieux des hôtes sur terre. InchaAllah d'ici quelques heures, nous allons l’accueillir avec la plus grande joie et la plus grande ferveur...
  • Tchad : un pays sans armée
    Comme promis dans nos précédents écrits, nous essayerons de parler de l’armée Tchadienne, pardon de ce qui y tient lieu. Créée en 1961 soit une année après l’indépendance du Tchad, l’Armée Nationale Tchadienne, importante institution de l’Etat a vécu le temps d’un régime. Les généraux Doumro puis Félix Malloum qui l’avaient...
  • Liberté africaine : mythe ou réalité ?
    Le 15 avril 1958, à Accra, au Ghana, les dirigeants africains et des militants politiques se sont réunis à la première Conférence des États africains indépendants. La Conférence a appelé à la création de la journée africaine de la liberté, une journée pour « évaluer chaque année le progrès du mouvement de libération, et pour...
  • Afrique : présent versus futur
    La Banque africaine de développement (BAD) a organisé ses réunions annuelles à Kigali, au Rwanda, du 19 à 23 mai dernier. L'ambiance était optimiste et le pressentiment d'un essor économique imminent était palpable, du moins pour l'avenir. La banque a publié ses perspectives économiques pour l’Afrique avec des projections de...
  • Pour que la « renaissance de l’Afrique » devienne réalité
    Un bel avenir pour l'humanité dépend en grande partie de celui de l'Afrique, lequel dépend en grande partie de la capacité de ce continent à offrir des emplois et des perspectives à sa population de jeunes en pleine croissance. L'avenir des emplois dans cette région dépendra fortement d'un secteur privé sain, prospère et inclusif....
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés