Présentation

Profil

Mercredi 21 mars 2012 3 21 /03 /Mars /2012 02:06

Famine dans le sahel - Tchad - Andrabat.-Bahr-El-Ghazal - OIl y a quelques jours encore, Idriss DEBY Itno, Sultan Président du Tchad se voyait dérouler le tapis rouge à Marseille où il était allé pérorer sur les problèmes de l’eau et l’assèchement du lac Tchad ; il y a déroulé un discours emphatique et pitoyable sur l’urgence de sauvegarder le lac Tchad en se gardant de prononcer  un seul mot sur la sévère et hallucinante crise alimentaire qui est en train de décimer des centaines d’enfants malnutris dans la région du Kanem. A croire que ce ne serait pas une urgence !

Une sévère crise alimentaire sur toute la région du Sahel était annoncée  depuis le mois de septembre 2011. Une crise, avaient prédit les spécialistes, qui allait déferler sur le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger, et le Tchad.

Si elle était annoncée à cor et à cri, elle s’avère en fait, au moment où elle frappe, plus dure qu’on ne l’attendait, notamment dans la région du Kanem, au Tchad qui a tout simplement basculé en phase d’urgence en l’espace de deux mois. En effet, dans cette seule région particulièrement aride du Tchad, on recense déjà plus de 2.000 enfants malnutris admis en urgence dans les centres nutritionnels Action Contre la Faim à la fin du mois de février 2012. Et on se garde bien de donner le chiffre des enfants morts avant d’arriver aux centres médicaux, ou encore ceux qui sont morts dans les instants qui ayant suivi leur prise en charge.

Un constat tout simplement hallucinant dressé par les équipes de l’organisation humanitaire Action Contre la Faim (ACF) dans la région du Kanem.

En tout cas, une chose est sûre : si dans tous les pays concernés par cette calamité,  les indicateurs continuent de se dégrader inexorablement, dans le Kanem, au Tchad,  le nombre particulièrement élevé des enfants admis dans un état de malnutrition avéré dans les structures de santé constitue un indicateur irrécusable de la déchéance rapide et tragique de la situation.

Le Kanem, une région qui, pour cause de sécheresse et de manque de cultures agricoles, est régulièrement en butte à des problèmes de disette et d’insécurité alimentaire de ses populations.  Pour la période présente, le Programme Alimentaire Mondial estime que le nombre de personnes affectées par cette situation tourne autour de la barre de trois millions d’individus. La majorité des habitants n’ont plus rien à se mettre sous la dent, ainsi il est question pour les organisations humanitaires de faire acheminer au bas mot 90.000 tonnes de vivres au Kanem de toute urgence. Et à l’heure qu’il est, l’Union Européenne et bon nombre d’acteurs humanitaires – avec au premier plan ACF - s’y emploient.

La situation est si désespérée que certains habitants des villages de Mangalmé  - dans l’est du pays - sont réduits à ne plus faire que la chasse aux termites et aux fourmis pour manger ! Un reportage réalisé le par la chaîne de télévision Qatarie Al Jazeera met au grand jour le drame humanitaire qui se joue au pays de Toumaï (Voir la Vidéo).

Il y a de quoi : Le Kanem est une région particulièrement aride dans le Tchad qui, quoi que les flons flons des actions bling bling du Président tentent d’établir le contraire, est tout de même classé en bonne place dans les pays structurellement fragiles en Afrique.

Les statistiques établies par l’Unicef à cet effet donnent le vertige : Au Tchad, un enfant sur 20 meurt avant l’âge d’un mois, et un sur dix avant l’âge d’un an. Et essentiellement pour cause de sous alimentation. Au Kanem, en tout cas, plus de 60% de la population vit en permanence dans une situation d’insécurité alimentaire systémique.

Voilà donc à quoi en est réduit le Tchad en ce mois de Mars 2012 : Contraint d’afficher une misère hallucinante, avec un président désinvolte que cette situation dramatique laisse à 37°. Un président qui tend, toute honte bue sa sébile à l’Union Européenne en invoquant la disparition du Lac Tchad. Un président qui laisse les populations du Kanem et celles de Mangalmé vivre misérablement de l’assistance humanitaire international, alors qu’il ne rate aucune occasion de s’offrir les caprices les plus somptueux : Ne vient-il pas de célébrer un mariage au Soudan qui lui a coûté la bagatelle de 26 millions de dollars (Voir les photos de la cérémonie) au moment où une partie de son peuple crève de famine ?

26 millions de dollars partis en fumée pour des agapes alors que des millions de ses concitoyens dans l’est du pays ne sont plus réduits qu’à bouffer des termites et des fourmis pour survivre. Vive le Tchad !

 

Par D.D | Ndjamena-matin

Par Ndouné - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Sur Twitter

English - العربية

Articles récents

  • Idriss Deby engage la guerre contre le nord du Tchad !
    On le sait : Idriss Deby a fait un passage-éclair au nord du Tchad, mercredi dernier 13 août. En marge des criminelles instructions qu’il y avait données à sa soldatesque consistant à arrêter et tuer tout orpailleur vu à bord d’un véhicule 4x4, Il avait, par ailleurs, au cours de la soirée de cette journée, rencontré et discuté...
  • Tchad | Passage de Deby à Faya • La situation s’envenime : des morts et de nouvelles désertions !
    Quand la nouvelle a fusé que le Sultan Président était en train de se rendre à Faya pour,  pense-t-on, apaiser les tensions, beaucoup avaient pensé que c’est le dialogue et l’apaisement des passions qui allaient être au menu de la descente présidentielle. Que non ! Dès que le dictateur est descendu de son avion,...
  • Conséquence des affrontements dans le Tibesti : Brouille dans la famille présidentielle et désertion en masse dans la Garde Présidentielle !
    Décidément, les durs affrontements dans le Tibesti sont en train de produire de dramatiques effets induits : Avant-hier, mardi 12 août,  sept véhicules armés 4x4 bondés d’éléments de la Garde Présidentielle ont traversé la frontière soudanaise en passant par Moito – à mi-chemin entre N’Djamena et Ati -  aux alentours...
  • Tchad • Meurtres en masse, rapines, villages brulés, climat de terreur : L’Armée de Deby massacre des orpailleurs tchadiens dans le Tibesti
    Depuis plus d’une semaine, de violents affrontements armés enflamment la région du Tibesti et installent une indicible inquiétude calcinant une zone allant de la lisière de la frontière Tchado-Nigérienne à la quasi-totalité de la région du Tibesti. On y voit des militaires de l’armée tchadienne traquer et tuer sans vergogne des...
  • Décryptage • La visite de Hollande au Tchad : les enjeux
    François Hollande a débarqué  le 18 juillet 2014 au Tchad en pleine nuit – pour repartir le lendemain matin – sans même avoir visité N’Djamena. Il était venu avant tout, on l’a vu, pour installer Idriss Deby Itno dans sa fonction de « shérif »  contre le terrorisme en Afrique, mais après son départ, on réalise...
  • Baccalauréat au Tchad : la médiocrité perdure
    Au-delà des tonotruants travaux pharaoniques face auxquels l’homme de passage au Tchad – et particulièrement à N’Djamena pourait s’extasier – et qui donnent la fausse impression que le Tchad avance, il est un secteur qui maintient ce pays au bas du tableau des états les moins alphabétisés du continent, sinon du monde :...
  • Arrêt sur images • Tchad : La canne-fétiche de Deby pour la survie du fauteuil présidentiel !
    Depuis l’assaut raté des rebelles tchadiens en février 2008 qui les avait mené jusque devant le portail du palais présidentiel,– et qui avait failli culbuter le régime MPS en quelques heures – Idriss Deby avait compris qu’il était vulnérable et qu’il lui fallait absolument se protéger à tout prix. Il n’a pas fait moins que de se...
  • Sommet États-Unis/Afrique : la diaspora tchadienne organise un sit-in devant la Maison Blanche
    Protestation des Tchadiens devant la Maison Blanche - Le 05 Août 2014 de 09h à 17h. Barack Obama, le président des États-Unis d’Amérique a invité les chefs d'État et de gouvernement du continent à prendre part à un sommet États-Unis-Afrique les 5 et 6 Août prochains à Washington. Le dictateur...
  • Tchad : A quoi sert le pétrole ?
    Comme la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne producteurs de pétrole, le Tchad est à son tour frappé par la malédiction du pétrole. Devenu l’objet de convoitise des colosses exportateurs pétroliers, le pétrole du Tchad a été pendant longtemps jalousement gardé par les dirigeants politiques du pays depuis l’indépendance. Le...
  • Hollande à Ndjamena : Cynisme impérial
    Le cynisme affiché pendant la récente visite du président français à son homologue  tchadien assoit et justifie l'iniquité et la tyrannie que ce dernier exerce sur son peuple. Des impératifs de sécurité justifient parait-il la démarche de la diplomatie française, d’inspiration socialiste qui hier jurait avant de prendre le...
Liste complète

Dicton – Les 5 de la semaine

  Aussi haut que vole un oiseau, il finit par se poser

C'est avec l'eau du corps qu'on tire celle du puits

Ce que le vieux voit assis, le jeune ne le voit pas debout

Chaque rivière à sa propre source

La pierre lancée avec bonté ne siffle pas


Proverbes africains - Source: Afrik

Quoi de neuf ?

Annonces


weather counter

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés